A LA UNENation

Un des détenus du Hirak du Rif rend hommage à la décision royale de gracier un certain nombre d’entre eux

L’ancien détenu El Majjaoui a révélé, dans le contexte des événements d’Al Hoceima de 2016, connus dans les médias sous le nom de «mouvement du Rif », Mohamed El Majjaoui, que l’amnistie accordée  par Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour un certain nombre de détenus du «Rif» a suscite « une immense joie dans la ville d’Al Hoceima».

El Majjaoui a indiqué dans une déclaration à “Achkayen”, que “la grâce royale  accordée à 17 militants du Rif Hirak est un geste très positif renforçant a grande joie des familles des détenus libérés,” considérant que “la région a grandement besoin de cette initiative et la clôture de ce dossier en libérant le reste des détenus”.

“Espérons que les 8 derniers détenus seront libérés la prochaine fois “, poursuit El Majjaoui, ajoutant que cette initiative d’amnistie de 17 des détenus du Hirak mérite une mention particulière.  Nous remercions tous ceux qui ont contribué à cette libération. Nous espérons fermer ce dossier et ce à travers la libération des 8 derniers détenus, ainsi que les journalistes, dont la grève de la faim nous a frustrés “.

El Majjaoui a conclu que « la libération des détenus est la bonne option pour créer une véritable réconciliation entre les compatriotes », appelant à « avancer vers le fermeture définitive de ce dossier pour atténuer les tensions relatives aux aspects des droits de l’Homme dans notre pays », selon les propos de l’ancien détenu.

Cela vient après l’octroi, de SM le Roi Mohammed VI, d’une grâce à 810 personnes à l’occasion de l’Aïd Al-Fitr, parmi lesquels 17 prisonniers ont été condamnés dans le cadre des évènements de la région d’Al Hoceima connus sous le nom de « mouvement Rif, et ce en tenant compte de leur situation familiale et humanitaire », comme indiqué dans une précédente communication publiée par le ministère de la Justice.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page