A LA UNESociété

Un extrémiste s’activant à Sala Al Jadida déféré devant le Parquet en charge des affaires de terrorisme

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la Surveillance du Territoire (DGST), a déféré, mardi, devant le Parquet en charge des affaires de terrorisme et d’extrémisme, un extrémiste partisan de l’organisation dite « Etat islamique » qui s’activait dans la région de Sala Al Jadida.

Les expertises techniques et analyses numériques réalisées sur les équipements électroniques et matériels informatiques saisis dans le cadre de cette affaire ont démontré que le suspect, âgé de 24 ans, avait téléchargé plusieurs documents, livres et contenus numériques depuis des sites extrémistes, relatant les étapes de fabrication d’explosifs et d’engins explosifs et déterminant la nature des produits chimiques et des composants entrant dans leur fabrication, indique un communiqué du BCIJ.

De même, ces expertises ont révélé que le suspect a téléchargé et sauvegardé des manuscrits et photos expliquant, de manière pratique, le mode de fabrication et d’activation des explosifs, soit dans le cadre d’opérations suicides ou d’actionnement à distance, outre la détention et l’archivage d’autres contenus extrémistes sur les étapes de fabrication de substances toxiques et des composantes entrant dans leur préparation, ainsi qu’un inventaire détaillé sur les méthodes et techniques du terrorisme individuel, des techniques d’assaut contre les prisons et des confrontations avec les forces publiques, souligne le communiqué.

→ Lire aussi : Démantèlement d’une cellule affiliée à « Daech » à Tanger : les expertises réalisées sur les produits saisis ont révélé qu’ils entrent dans la préparation d’engins explosifs (BCIJ)

Les expertises techniques et les investigations réalisées ont également prouvé que le suspect avait atteint un stade avancé dans son projet terroriste, augurant d’un passage à l’exécution de son plan destructeur, après avoir mené plusieurs expériences sur la préparation et le montage d’engins explosifs devant être utilisés dans des opérations terroristes, relève le BCIJ.

Cet élément extrémiste, qui a prêté allégeance à l’organisation terroriste « Daech », a été interpelé le 16 décembre par le BCIJ dans le cadre d’une opération de coordination et de coopération entre les services de la DGST et de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) du Royaume du Maroc et les services de renseignements et les agences d’application de la loi aux Etats-Unis.

Cette opération sécuritaire montre l’importance et l’efficacité de la coopération bilatérale étroite entre la DGST et les services sécuritaires et de renseignements américains dans le domaine de la lutte contre l’extrémisme violent et les dangers terroristes sur le plan international, conclut la même source.

(Avec MAP)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page