ban600
credit agricol

Un magazine portugais se fait l’écho de la vision éclairée de SM le Roi en matière de développement des énergies renouvelables

Un magazine portugais se fait l’écho de la vision éclairée de SM le Roi en matière de développement des énergies renouvelables

Le Magazine économique portugais "Essential Business" s'est fait l'écho, dans son édition de novembre-décembre, de la vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI en matière de développement des énergies renouvelables.

Dans un article intitulé "Le Maroc ouvre la voie aux énergies solaire et éolienne", le magazine portugais écrit que le Maroc envisage de jouer un rôle important dans la production d'énergies renouvelables en Afrique et en Europe.

"Le Maroc est un pays en développement et en croissance économique, nous avons donc besoin de beaucoup d'énergie, c’est pourquoi, à travers la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc a décidé de devenir plus autonome sur le plan énergétique, en augmentant sa production et son utilisation de sources d’énergie renouvelables d’ici 2030", a affirmé l’ambassadeur du Maroc au Portugal, Othmane Bahnini, dans une interview au magazine.

Le Maroc a deux éléments naturels en abondance, le vent et le soleil, relève la publication éditée en anglais, dans un article dédié à l'économie marocaine, rappelant que la production d'énergie renouvelable dans ce pays a atteint 34% en 2017.

Bahnini a fait savoir que l'objectif escompté en matière d'énergies renouvelables vise à augmenter à l'horizon 2020 la production d'électricité à 42% et à 52% d'ici 2030, conformément aux Hautes orientations royales.

Dans le même ordre d'idées, il a rappelé le lancement par le Maroc de plusieurs grands projets en matière d'énergies renouvelables, telle que la centrale solaire à Ouarzazate, la plus grande en Afrique et l’une des sept plus grandes au monde, qui devrait produire environ 600 mégawatts.

→ Lire aussi : SM le Roi préside une séance de travail consacrée au secteur des énergies renouvelables

Le Maroc compte aussi deux grandes centrales solaires, celles de Noor Laâyoune I et Noor Boujdour I, et travaille sur un nouveau projet de grande envergure à Midelt qui devrait débuter en 2019, a ajouté le diplomate.

Par ailleurs, dans le secteur de l’énergie, le Portugal et le Maroc envisagent de construire une ligne d’interconnexion électrique capable de transporter 1 000 MW entre les deux pays, a-t-il enchaîné, notant qu'une étude de faisabilité, qui devrait être achevée d'ici la fin de cette année, fait partie d'un plan conjoint plus vaste visant à créer un pôle énergétique régional au Maroc.

Sur le plan économique, le Maroc représente un marché commercial important pour le Portugal en termes de biens et de services, les exportations portugaises au Maroc s'étant élevées à 730 millions d'euros en 2017 contre 538 millions d'euros en 2016, relève la publication, qui cite l'Agence d'investissement et du commerce extérieur du Portugal (AICEP), enregistrant une croissance annuelle des exportations vers le Maroc de 14,9%, soit 1% de l'ensemble des exportations portugaises.

Le Maroc est un excellent pays pour y investir, compte tenu des accords de libre-échange conclus avec plusieurs pays, ainsi que des multiples opportunités économiques qu'il offre, selon l'ambassadeur, citant notamment la compétitivité des coûts, les incitations fiscales, un climat macroéconomique fort et stable, une infrastructure de qualité et une main-d'œuvre qualifiée.

En matière de tourisme, la publication note que quelque 80 000 touristes portugais ont visité le Maroc, l'année dernière, notamment les villes de Casablanca, Marrakech et Rabat. "Le marché du tourisme se porte bien au Maroc", s'est félicité l'ambassadeur, le nombre de touristes portugais augmente de 10% en moyenne par an.

Le Maroc est riche à travers son patrimoine culturel, ses beaux paysages, sa nature, le désert, la neige et les plages, autant d'atouts qui sont fortement appréciés par les touristes, outre la sécurité et la stabilité, a-t-il assuré.

Le Royaume, riche de 12 siècles d’histoire, a toujours été un pays libre et ouvert où toutes les religions coexistent pacifiquement sous la protection de SM le Roi Mohammed VI, Commandeur des croyants, souligne la publication.

"Nous acceptons les différences et avons toujours été un carrefour pour différentes confessions, cultures et peuples", a ajouté Bahnini cité par l'article du magazine "Essential Business".

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :