Un nouveau mouvement pour contrecarrer les « hors la loi »

hors la loi

Le collectif des «hors la loi» provoque l’ire de l’association « Foundation Mawadah » qui a décidé de contrecarrer l’esprit « trop permissif » des doléances du mouvement des 490. L’ONG lance une campagne sur les réseaux sociaux !

Les libertés individuelles continuent de faire débat au sein de la société marocaine. Entre les « hors la loi » et leurs opposants, le sujet suscite de vives controverses.

L’ONG « Foundation Mawadah » accuse le collectif des « hors la loi » de réclamer « des libertés portant atteinte aux bonnes mœurs et non-conformes au référentiel constitutionnel et religieux » et d’inciter à « la débauche ». Elle lance sur les réseaux sociaux une pétition pour dénoncer l’esprit « trop permissif » des doléances de ce mouvement.

Lancée depuis quelques jours seulement, la pétition a déjà recueilli plus de 7500 signatures.  Dans son manifeste, cette ONG prône les libertés individuelles, tant qu’elles ne contredisent pas « le référentiel islamique » et met en garde contre « les libertés » qui peuvent aboutir à « une dislocation sociale ».  Elle reproche aux « Hors la loi » de revendiquer « la dépénalisation de l’avortement, de l’adultère et des libertés sexuelles ».

De son côté, le mouvement « hors la loi » prend de l’ampleur. Il a réussi à faire adhérer plus de 10 000 personnes à leur doléance. Ses initiateurs espèrent recueillir 25 000 signatures nécessaires pour déposer une motion auprès du Parlement.