Un officier français de la FMO au Sinaï tué dans le crash d’un hélicoptère en Egypte

FMO

Un lieutenant-colonel français engagé en opérations au Sinaï, en Egypte, au sein de la “Force Multinationale et Observateurs” (FMO) a été tué, jeudi, avec six autres militaires de différentes nationalités, dans le crash de leur hélicoptère dans la région de Charm-el-Sheikh, a annoncé l’Elysée.

“Le Président de la République s’incline avec un profond recueillement devant la mémoire de cet officier et présente, au nom de la Nation, ses condoléances à sa famille, à ses proches et à ses frères d’armes. Il les assure de son entier soutien”, indique la présidence française dans un communiqué.

L’officier français, du commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes, était engagé au sein de la force depuis début octobre, précise de son côté l’état-major des armées.

La FMO a initié une enquête pour déterminer les causes exactes de cet incident, qui “à ce stade semble lié à une cause accidentelle”, souligne-t-on dans un communiqué.

L’accident a eu lieu lors d’une “mission de routine près de Charm el-Cheikh en Egypte”, avait annoncé auparavant la FMO, faisant savoir qu’un membre américain de la force chargée de surveiller la paix entre Israël et l’Egypte a survécu au crash.


La France participe à la FMO depuis sa création en affectant des officiers dans ses structures de commandement. Elle regroupe douze nations contributrices pour une force de 1154 personnels, commandée par le major general néo-zélandais E.WILLIAMS, et à laquelle la France participait actuellement à hauteur d’un officier, rappelle l’état-major des armées.

( Avec MAP )