Un parti algérien d’opposition appelle au boycott de la Présidentielle d’avril

Algériens

Le Front des forces socialistes (FFS/opposition) a appelé, vendredi, les Algériens à “boycotter activement, massivement et pacifiquement” le scrutin présidentiel du 18 avril prochain, assurant qu’il ne présenterait pas de candidat à cette élection.

Le Conseil national du plus vieux parti d’opposition en Algérie a estimé que “les conditions d’une élection démocratique, libre, honnête et transparente, à trois mois de la tenue du prochain scrutin présidentiel, ne sont pas réunies”, notant qu’il ne soutiendra aucun candidat dont “la participation ne servirait qu’à donner une façade faussement démocratique à un scrutin fermé d’avance au profit du candidat du régime”.

→ Lire aussi : L’élection présidentielle aura lieu le 18 avril en Algérie

Dans une résolution, le Conseil National du FFS a souligné qu’après le constat de “la faillite du régime sur le plan politique, économique et social”, il “lance un appel à la mobilisation de la population, longtemps humiliée et exclue, pour le boycott du scrutin et à sa vigilance pour faire barrage aux desseins politiques inavoués du régime”.

Le Front des Forces Socialistes a déploré que “sous ce régime qui n’a pas changé de nature depuis sa prise de pouvoir par un coup de force au lendemain de l’indépendance, le pays ne connait ni libertés, ni sécurité, ni espérance d’un avenir meilleur”.