AccueilA LA UNEUn syndicat de pilotes américains poursuit Boeing en justice
Boeing

Un syndicat de pilotes américains poursuit Boeing en justice

Le syndicat représentant les pilotes de la compagnie aérienne américaine Southwest Airlines a engagé une action en justice contre l’avionneur Boeing à propos de l’appareil 737 Max, affirmant que ses pilotes perdent de l’argent à cause de la mise en service d’un avion dangereux qui a ensuite été cloué au sol après deux crashs mortels.

Dans une plaintes déposée lundi dans un tribunal de Dallas (Texas), la Southwest Airlines Pilots Association a déclaré que Boeing avait induit les pilotes et les compagnies aériennes en erreur en ne leur disant pas qu’un nouveau système de contrôle de vol appelé MCAS est désormais au centre des enquêtes sur les deux crashs.

La poursuite pourrait rendre plus difficile pour Boeing de regagner la confiance du public en ces avions. L’avionneur, basé à Chicago, espère utiliser des pilotes pour rassurer les voyageurs une fois que les régulateurs auront approuvé les modifications apportées par la compagnie à l’avion.

→ Lire aussi : Crash de Lion Air: Boeing va verser à 11 familles 1,2 million de dollars par victime

Southwest disposait de plus d’appareils Max que toute autre compagnie aérienne lorsque l’avion a été immobilisé au sol en mars. En conséquence, elle a annulé des milliers de vols jusqu’au début janvier.

Cette poursuite en justice intervient “suite à l’échec des négociations avec Boeing sur la compensation des revenus perdus par les pilotes en raison des vols annulés”, a déclaré à la presse le président du syndicat, Jon Weaks.

Il est également question de la compensation des dépenses engagées par le syndicat pour se conformer à une assignation à comparaître du ministère de la Justice, qui mène une enquête pénale sur les déclarations de Boeing aux autorités de réglementation qui ont certifié l’avion, a-t-il ajouté.

M. Weaks a, par ailleurs, assuré qu’il pensait que Boeing assurerait la sécurité de l’avion et que les pilotes recommenceraient à le piloter. “Lorsque l’avion reviendra, ce sera l’un des avions les plus examinés de tous les temps”, a-t-il déclaré, ajoutant que “les problèmes qu’ils ont eu avec MCAS sont en train d’être résolus.”

Le Boeing 737 Max a été cloué au sol en mars derniers après deux crashs en Indonésie et en Éthiopie qui ont tué 346 personnes. La société fait face à des dizaines de poursuites intentées par les familles des passagers et en a réglé quelques-unes par des termes non divulguées.

En juillet, l’avionneur a annoncé des charges après impôts totalisant 4,9 milliards de dollars destinées à couvrir les compensations qu’elle devrait payer aux compagnies aériennes au cours des prochaines années pour couvrir les vols annulés.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :