ban600
credit agricol

Une exposition photographique en Espagne présente les grandes avancées du Sahara marocain

Une exposition photographique en Espagne présente les grandes avancées du Sahara marocain

Le Sahara à travers deux regards” est le thème de l’exposition du photographe marocain Dulfi Doulfikar, inaugurée vendredi dans la municipalité d’Almonaster la Real, dans la province de Huelva (sud-Espagne).

L’exposition, organisée dans le cadre des journées culturelles islamiques programmée par cette municipalité andalouse, braque les projecteurs sur l’évolution qu’a connue cette région marocaine au fil des années, tout en capturant la richesse et la diversité de son patrimoine culturel.

A travers une quarantaine de clichés, imprégnés de paysage et figures sahraouies, et accompagnés d’un récit explicatif de l’écrivain espagnol Paco Huelva, l'œuvre photographique rapproche cette région marocaine du public espagnol.

“L'exposition cherche à montrer le vrai visage du Sahara marocain pour corriger la fausse image véhiculée par les médias occidentaux. Il ne s’agit pas d’une terre aride, peuplée de Touaregs et ayant les dunes comme unique paysage naturel. Le Sahara marocain est une terre fertile qui a connu un grand saut au niveau du développement humain et des infrastructures, tout en gardant son cachet et sa spécificité régionale”, souligne M. Doulfikar dans une déclaration à la MAP.

Le vernissage de ce travail photographique a connu la présence des autorités de cette municipalité lesquelles ont apprécié cette approche artistique maroco-espagnole, mariant l’art photographique et l’écriture.

“J’étais abordé par des conseillers municipaux qui m’ont exprimé leur grande surprise face à cette mutation qu’ont connue les provinces du sud. Cette spectaculaire avancée, m’ont-ils avoué, est à l’opposé des idées reçues et véhiculées en Occident sur cette région”, affirme M. Doulfikar.

→ Lire aussi : Le Qatar appelle à un règlement définitif de la question du Sahara dans le cadre de la souveraineté du Royaume du Maroc

“L’objectif principal de cette exposition", poursuit-il “est de révéler cette partie intégrante de notre pays sous un angle artistique tout en reflétant sa réalité actuelle : Celle d’une région qui se développe, qui crée de la richesse et n’est pas en reste quant aux évolutions modernes que connaît le monde”.

Il est question aussi de relever ces traditions que partagent le nord du Maroc comme son sud, tel que Tbourida, une célébration de grand intérêt durant le Moussem de Tan Tan, précise l’artiste résidant en Espagne.

L'œuvre artistique de Doulfakir capture la faune et la flore de cette région, immortalise les us et coutumes sahraouis tout en revêtant aussi un caractère pédagogique car elle permet de rompre les stéréotypes sur cette zone. Pour accomplir cette mission, le photographe s’est rendu à plusieurs reprises dans la région, pour mieux atteindre son objectif.

L’exposition rend un vibrant hommage à la femme sahraouie et son rôle indéniable dans le progrès que traverse cette partie du Maroc. Ces images seront bientôt à la portée des visiteurs du Musée national de Huelva et s’envoleront par la suite à Madrid où elles seront exposées à Casa Arabe.

Au vu de l’enthousiasme qu’ont suscité ses clichés, l'artiste marocain compte entreprendre un autre voyage cette fois-ci dans la région de Dakhla pour tenter de livrer tous les secrets de cette région du Maroc. L’artiste originaire de Casablanca prévoit aussi la publication d’un livre recompilant tous les instantanés réalisés au Sahara marocain.

A préciser que l'artiste marocain Dulfi Doulfakar n’en est pas à sa première exposition. “J’ai réalisé des clichés sur une tradition équestre répandue dans cette région andalouse et j’ai tenté, à travers ces images, de montrer les origines arabes de cette tradition”, souligne-t-il. Ces œuvres ont été présentées durant des expositions organisées à Rabat et à Madrid.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :