Une fusillade meurtrière à Guelmim

Une fusillade meurtrière à Guelmim

Par Khadija Skalli

Un individu, âgé de 45 ans, a tiré sur des passants dans une rue de la ville de Guelmim, dans le sud du pays. Bilan provisoire : 1 mort et 11 blessés dont un agent de police et un commissaire.

Une fusillade meurtrière au Sud du Maroc. Un individu a tiré lundi soir, 11 mars, sur des passants dans une rue de la ville de Guelmim. Un bilan provisoire fait état d’un mort et de 11 blessés dont un agent de police et un commissaire, selon des témoins oculaires.

L’homme qui a ouvert le feu a été appréhendé après des échanges de tirs avec les forces de l'ordre. L’auteur de la fusillade a été arrêté par les éléments du District provincial de sûreté de Guelmim, appuyés par des éléments de la Brigade Régionale d'Intervention. Il a été également identifié. « Il s’agit d’un homme âgé de près de 45 ans. Il a ouvert le feu de manière aléatoire. Il a tiré des coups de feu avec son fusil de chasse contre plusieurs personnes et sur tout ce qui bouge », raconte un témoin sur place. La fusillade a eu lieu près du domicile du suspect situé dans le quartier Tagna.

→ Lire aussi : Casablanca : Arrestation d’une vagabonde soupçonnée d’enlèvement d’une mineure

Selon notre source, l’auteur de l’attaque résidait auparavant en Hollande et souffrait de troubles mentaux. « Il ne faisait confiance à personne. Il se comportait d’une manière qui n’est pas normale. Il pourrait te parler aujourd’hui et demain il t’ignore », précise notre source.

Parmi les victimes figurent deux fonctionnaires de police. Les victimes ont reçu les soins nécessaires à l'Hôpital militaire de la ville, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

« Les éléments de la police étaient contraints de faire usage de leurs armes de fonction et de tirer sur le suspect, lequel a été blessé au niveau des jambes, ce qui a permis de le neutraliser et de saisir l’arme à feu utilisée », souligne la DGSN.

Le mis en cause a été placé sous surveillance médicale à l'hôpital, dans l’attente qu'il soit soumis à une enquête judiciaire menée sous la supervision du Parquet compétent afin d'élucider les circonstances de cet acte.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :