Une grande ville du sud du Nigeria plongée dans le noir depuis dix jours

Nigeria
Nigeria

La grande ville de Yenagoa, dans le sud pétrolier du Nigeria, a passé sa dixième journée sans électricité jeudi, après le blocage des bureaux de la compagnie locale d’électricité par des manifestants en colère qui protestent contre le manque d’énergie.

“Les habitants de l’Etat de Bayelsa (dont Yenagoa est la capitale, ndlr) doivent faire face à des coupures récurrentes d’électricité”, a déploré Kenedy Olorogun, l’un des leaders du groupe de la jeunesse de la communauté locale Ijaw (IYC), à l’origine du blocage, dans une interview à l’AFP.

Les membres du groupe ont envahi les bureaux de la compagnie de distribution locale Port Harcourt Electricity Distribution Company (PHEDC) le 23 décembre, et renvoyé tout le personnel sous la menace, causant une coupure totale d’électricité dans la ville de deux millions d’habitants et dans de nombreuses régions de l’Etat.

Les habitants de Bayelsa dépendent donc exclusivement de leur générateur à diesel et attendaient parfois des heures aux stations essence pour remplir leur jerricanes en cette période de fin d’année.

De son côté, PHEDC affirme que les consommateurs doivent plus de 16,5 milliards de nairas (40 millions d’euros) à la compagnie, pour justifier les incessantes interruptions de ses services.


→ Lire aussi : France: Le sud soufflé par la tempête Fabien, près de 100 000 foyers privés d’électricité

“Nous sommes prêts à payer mais nous ne paierons plus pour avoir en échange de l’obscurité et des services inexistants”, a insisté Kenedy Olorogun d’IYC, qui demande une offre d’énergie “toutes les heures du jour et de la semaine”.

Mr John Onyi, manager pour PHEDC a déclaré toutefois que la compagnie, qui redistribue l’électricité dans tout le sud du Nigeria, “est limitée par la production nationale”.

Premier producteur de pétrole en Afrique avec près de 2 millions de barils exportés chaque jour, le Nigeria souffre d’un très grave déficit en énergie qui plombe son économie et les investissements.


Le pays de près de 200 millions d’habitants a une consommation énergétique parmi les plus faibles au monde, avec une capacité de producteur oscillant de 3.500 à 4.000 MW, selon le principal fournisseur d’électricité, la Nigeria electrity system operator.

En comparaison, l’Afrique du Sud, pays trois fois moins peuplé produit 45.000 MW.

Dans ses voeux à la nation, le président Muhammadu Buhari a assuré que les “Nigérians pourraient attendre des progrès significatifs dans sa distribution d’énergie et également sur la transparence de gestion des paiements”.

Avec AFP