A LA UNECoronavirus

Une ville chinoise promet 100.000 yuans pour toute information sur l’origine de l’épidémie

Heihe, une ville chinoise située à la frontière russe, promet une récompense de 100.000 yuans (13.500 euros) pour toute information sur l’origine d’une flambée épidémique locale au coronavirus.

La Chine, où le Covid-19 a été détecté pour la première fois il y a deux ans, a très largement maîtrisé la contagion, en adoptant une série de mesures comme le dépistage systématique, fermeture des frontières et vaccination.

Toutefois, le pays fait face à des regains épidémiques sporadiques, notamment depuis fin octobre dans sa partie nord. Dans ce contexte, la ville de Heihe a décrété une « guerre populaire » au virus, après avoir détecté plusieurs dizaines de cas de contamination au cours des derniers jours.

→ Lire aussi : Malgré la pandémie, les investissements chinois en Afrique connaissent une « croissance stable »

Les autorités locales s’inquiètent particulièrement d’un risque de transmission du virus depuis la Russie par des contrebandiers, des braconniers ou des pêcheurs transfrontaliers.

De telles activités doivent être immédiatement dénoncées, a martelé lundi dans un avis la vaste commune de 1,5 million d’habitants.

« Afin de découvrir le plus vite possible la source de la contamination et la chaîne de transmission, il est nécessaire de mener une guerre populaire de contrôle et de prévention épidémiques », a expliqué la municipalité.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page