Une visite terrain de l’ANME éclaire sur la situation à Guerguerat

ANME

Une délégation représentant l’Association nationale des médias et des éditeurs (ANME) a effectué, le samedi 21 novembre 2020, une visite de terrain au poste-frontière de Guerguerat dans notre Sahara marocain.

L’objectif pour l’association professionnelle étant de renouveler son attachement à l’intégrité territoriale du Maroc et d’exprimer sa gratitude à nos braves Forces Armées Royales (FAR) qui ont expulsé, après une longue retenue et patience face aux provocations, les séparatistes du polisario qui ont fermé, 3 semaines durant, le passage frontalier entre la Mauritanie et le Maroc et ont interrompu les flux commerciaux et le transport des personnes.

La délégation de l’Association nationale, présentée par son président, Abdelmounaïm Dilami, a constaté sur place le retour à la vie normale du point de passage. Elle a également recueilli des témoignages sur la satisfaction de toutes les parties, que ce soit au Maroc et en Mauritanie, concernant la ferme intervention marocaine ordonnée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui a permis le retour à la normale.

La délégation des médias, qui représentait tous les membres de l’ANME, comprenait également les collègues Bahia Amrani, Ibrahim Mansour, Driss Chahtane et Mokhtar Laghzioui. Elle a notamment relevé sur place les décombres laissés par les séparatistes après leur évasion, restes révélateurs du statut actuel et futur du polisario, conscient de son suicide à Guerguerat.

La visite de l’Association nationale s’inscrit dans la droite ligne des convictions de cet organe médiatique populaire depuis sa création qui stipulent que le journalisme va de pair, chez tous ses membres, avec la défense des grands dossiers du Royaume, à la tête desquels se trouve la question de notre intégrité territoriale et du Sahara marocain, qui est une constante sacrée pour chaque Marocain, de manière claire et courageuse et ne tolère aucune confusion.