Union parlementaire de l’OCI : Le Maroc appelle à Bamako à l’intensification des efforts pour relever les défis dans le monde islamique

S’exprimant lors de la 12ème conférence de l’Union parlementaire des Etats membres de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), ouverte dans la capitale malienne, le 2è vice-président de la Chambre des conseillers, Abdelilah El Halouti, a souligné que le Royaume qui rejette toutes les tendances séparatistes, insiste sur la nécessité de respecter la souveraineté et l’intégrité territoriale des Etats et encourage les voies politiques pour résoudre les différends et les crises que connait la scène arabo-musulmane.

Dans ce sens le Maroc estime que les règlements de la question palestinienne et de la crise syrienne nécessitent des solutions politiques, a-t-il noté, rappelant les efforts entrepris par le Royaume pour favoriser le dialogue inter libyen et qui ont été couronnés par la signature à Skhirat de l’accord politique libyen.

M. El Halouti a, d’autre part, indiqué que le fléau du terrorisme demeure l’un des défis majeurs qu’affronte la Oumma islamique, passant en revue les efforts déployés par le Maroc pour faire face à ce phénomène.

A cet égard, il a souligné que le Royaume a adopté une approche qui concilie entre l’aspect sécuritaire et les volets d’éducation, de développement humain et de renouvellement de la pensée religieuse, faisant état à cet égard notamment du lancement de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et de la création de l’Institut Mohammed VI de formation des imams, morchidines et morchidates .


Après avoir mis l’accent sur les efforts de développement entrepris par le Maroc dans plusieurs pays frères en Afrique, le vice-président de la Chambre des conseillers a évoqué les défis liés à l’environnement, rappelant à cet égard la tenue, en novembre dernier à Marrakech, de la 22ème Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP22) qui a examiné les problématiques écologiques dont la sécheresse et la désertification.

Les participants aux travaux de la 12ème conférence de l’Union parlementaire des Etats membres de l’OCI qui se poursuivront samedi, examineront plusieurs questions intéressant le Monde musulman, notamment le soutien à la paix sociale dans les régions libérées des mains des groupes terroristes et le rôle des parlements musulmans face aux projets israéliens de judaïsation d’Al-Qods ainsi que la situation humanitaire en Syrie.

La conférence de Bamako sera sanctionnée par une déclaration finale qui mettra l’accent sur les préoccupations des pays membres, dont la nécessaire solidarité envers les Etats membres victimes du terrorisme et des conflits armés.

Créée à Rabat en 1969, l’Union parlementaire des Etats membres de l’OCI a pour objectifs la présentation et la diffusion des préceptes sublimes de l’Islam, la mise en œuvre du principe islamique de concertation (Choura) dans tous les Etats membres de l’OCI en tenant compte des Constitutions et des circonstances propres à chaque pays et le renforcement de la coopération et de la coordination fructueuses entre les Parlements membres dans les fora et les organisations internationaux.


Conduite par M. El Halouti, la délégation marocaine prenant part à cette conférence comprend également les conseillers Abderahim El Kamili, Abdelaziz Bouhdoud, Touria Lahrech et Khadija Ezzoumi.