A LA UNEMonde

USA: Au moins 42 morts dans l’incendie Camp Fire, le plus meurtrier de l’histoire de la Californie

Au moins 42 personnes ont sont mortes dans l’incendie qui a transformé la ville de Paradise, située dans le nord de la Californie, en un enfer sur terre, ce qui en fait le brasier le plus meurtrier de l’histoire de l’État, ont indiqué lundi soir les autorités.

« Jusqu’à présent, les restes de 13 nouvelles personnes ont été découverts, ce qui porte le nombre total des morts à 42« , a déclaré le shérif du comté de Butte dont relève la ville de Paradise, Kory Honea.

« Il s’agit de l’incendie de forêt le plus meurtrier de l’histoire de l’Etat« , a-t-il ajouté, lors d’une conférence de presse. L’incendie le plus meurtrier de l’histoire de la Californie était jusque là celui de Griffith Park à Los Angeles qui avait fait 29 morts en 1933.

A Paradise, les morts ont été retrouvés dans des voitures incendiées, dans les ruines en train de brûler de leur maison ou à côté de leurs véhicules, apparemment envahis par la fumée et les flammes avant de pouvoir sauter derrière le volant et s’échapper. Dans certains cas, il n’y avait que des fragments d’os carbonisés, selon les autorités.

→ Lire aussi : Incendies en Californie: un nouveau bilan fait état de 23 morts

Les équipes de pompiers luttaient toujours contre l’incendie, faisant face à des rafales de vent allant jusqu’à 64 km / h la nuit. Les flammes s’élevaient à plus de 300 pieds sur le lac Oroville. L’incendie s’est propagé sur une superficie de 303 kilomètres carrés et était maîtrisé à 25%, ont annoncé les autorités.

Selon les estimations du shérif, des centaines de personnes sont portées disparues, quatre jours après le déclenchement de l’incendie qui a balayé cette ville de 27.000 habitants et l’a pratiquement effacée de la carte avec des flammes si violentes que les autorités ont fait appel à un laboratoire d’ADN mobile et à des anthropologues légistes pour identifier les morts.

L’incendie fait partie d’une série de feux de forêt aux deux extrémités de l’État, qui ont fait au total 44 morts, dont deux à Malibu, une célèbre station balnéaire du sud de la Californie, où les pompiers semblaient gagner du terrain face à un incendie de près de 370 km2 qui a détruit au moins 370 bâtiments et menace des centaines d’autres.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page