USA : deux autres grandes entreprises chinoises visées par l’interdiction d’investissement américain

entreprises

Les autorités US comptent interdire aux Américains d’investir dans les entreprises chinoises “Alibaba Group Holding” et “Tencent Holdings”, marquant une escalade potentielle dans les efforts de l’administration Trump visant à limiter les avoirs détenus par les investisseurs américains dans les grandes entreprises chinoises.

Selon la presse spécialisée, des responsables du département d’État et du département de la Défense ont évoqué ces dernières semaines la possibilité d’élargir une liste noire d’entreprises interdites aux investissements américains en raison de liens présumés avec les services militaires et de sécurité chinois. Cette liste avait été annoncée en novembre dernier par le gouvernement américain, et comptait initialement 31 entreprises.

Tencent et Alibaba sont les deux sociétés chinoises cotées en bourse les plus valorisées, avec une capitalisation boursière combinée de plus de 1,3 billion de dollars et des dizaines de fonds communs de placement américains et d’autres investisseurs détenant leurs actions.

Les certificats de dépôt américains d’Alibaba, cotés à New York, ont chuté de plus de 5% mercredi, tandis que ceux de Tencent ont chuté d’environ 4% sur le marché américain de gré à gré.

La Bourse de New York a annoncé mercredi qu’elle allait radier trois grandes sociétés de télécommunications chinoises visées par un décret du Président Donald Trump, après avoir renoncé en début de semaine à leur radiation à la suite de “nouvelles directives spécifiques” du département du Trésor.


Il s’agit des sociétés de télécommunication “China Mobile Ltd.”, “China Telecom Corp.” et “China Unicom (Hong Kong) Ltd”.

( Avec MAP )