USA: Harris profite de sa première sortie au côté de Biden pour critiquer Trump

Harris

La sénatrice de Californie Kamala Harris a profité de sa première apparition de campagne comme colistière de Joe Biden pour la présidentielle de novembre pour honorer les femmes qui ont aidé à lui ouvrir la voie tout en critiquant la gestion de la pandémie de coronavirus par Donald Trump.

“Après la primaire la plus compétitive de l’histoire, le pays a reçu un message retentissant selon lequel Joe était la personne qui allait nous faire avancer et, Joe, je suis si fier d’être avec vous. Et je le fais en tenant compte de toutes les femmes héroïques et ambitieuses avant moi dont le sacrifice, la détermination et la résilience rendent ma présence ici aujourd’hui encore possible”, a déclaré Mme Harris lors d’un discours à Wilmington, au Delaware.

La démocrate de Californie a affirmé qu’elle était “incroyablement honorée par cette responsabilité” et qu’elle était “prête à se mettre au travail”, qualifiant 2020 de “moment de conséquences réelles pour l’Amérique”.

“Tout ce qui nous importe, notre économie, notre santé, nos enfants, le genre de pays dans lequel nous vivons, tout est en jeu. Nous sommes sous le choc de la pire crise de santé publique depuis un siècle. La mauvaise gestion de la pandémie par le président nous a plongé dans la pire crise économique depuis la Grande Dépression”, a souligné Mme Harris.

“L’Amérique réclame du leadership. Pourtant, nous avons un président qui se soucie plus de lui-même que des gens qui l’ont élu. Un président qui rend tous les défis auxquels nous sommes confrontés encore plus difficiles à résoudre. … En tant que personne qui a présenté ma juste part d’arguments devant les tribunaux, l’affaire contre Donald Trump et Mike Pence est ouverte et close”, a-t-elle dit.


L’ancienne candidate à l’investiture du parti démocrate a également évoqué son éducation unique en tant que fille de deux immigrants, ce qui l’a placée dans la position historique d’être la première femme noire et la première femme sud-asiatique sélectionnée pour se présenter à la vice-présidence d’un grand parti.

“Ma mère et mon père, ils sont venus des deux côtés du monde pour arriver en Amérique. L’un de l’Inde, et l’autre de la Jamaïque, à la recherche d’une éducation de classe mondiale. Mais ce qui les a réunis, c’est le Mouvement des droits civiques des années 60”, a-t-elle confié.

“Nous avons besoin de plus qu’une victoire le 3 novembre”, a martelé Mme Harris à la fin de son discours. “Nous avons besoin d’un mandat qui prouve que les dernières années ne représentent pas qui nous sommes ou qui nous aspirons à être.”

De son côté, Joe Biden a affirmé mercredi que sa campagne avait établi un record quotidien de collecte de fonds après avoir annoncé son choix de colistière.


“Hier, nous avons eu notre meilleure journée de collecte de fonds auprès des petits donateurs, plus du double de notre record précédent, et ce faisant, nous avons établi un record quotidien pour la collecte de fonds en ligne. Je pense que je sais pourquoi”, a-t-il ajouté.