USA: La Cour suprême suspend la tentative de l’administration Trump de terminer un programme pour jeunes migrants

Trump

La Cour suprême des Etats-Unis a bloqué jeudi la tentative de l’administration Trump de mettre fin à l’Action différée pour les arrivées d’enfants (DACA), un programme de l’ère Obama qui protège le statut de centaines de milliers migrants arrivés enfants aux États-Unis.

Dans une décision 5-4 qui s’inscrivait largement dans la ligne idéologique des magistrats, les juges ont expliqué que l’administration n’avait pas donné de justification adéquate pour mettre fin à DACA, comme l’exige la loi fédérale.

“Le différend devant la Cour n’est pas de savoir si (le Département de la sécurité intérieure) peut annuler DACA. Toutes les parties conviennent qu’il le peut. Le différend porte plutôt sur la procédure suivie par l’agence pour ce faire”, a écrit le juge en chef John Roberts dans une opinion majoritaire à laquelle se sont joints les juges les plus libéraux de la Cour.

La décision maintient ainsi intact un programme ouvert à environ 1,3 million de non-citoyens éligibles à DACA du fait d’avoir été amenés aux États-Unis en tant qu’enfants et qui ont conservé leur résidence dans le pays, tout en satisfaisant les exigences en matière d’éducation ou de service militaire.


Le président Donald Trump a critiqué la décision comme étant politiquement motivée et un affront aux valeurs conservatrices.

“Ces décisions horribles et politiquement chargées qui émanent de la Cour suprême sont des explosions de fusil de chasse dans le visage de gens qui sont fiers de s’appeler républicains ou conservateurs. Nous avons besoin de plus de juges ou nous perdrons notre 2ème Amendement et tout le reste. Votez Trump 2020!”, a écrit le locataire de la Maison Blanche sur Twitter.

Cette décision de la Cour suprême constitue un sérieux revers pour le président américain qui a fait de la réforme de l’immigration la cheville ouvrière de son agenda électoral en 2016.

Pour l’instant, les adhérents à DACA, dits “Dreamers”, peuvent renouveler leur adhésion au programme qui leur offre une autorisation de travail et une protection temporaire contre l’expulsion.