A LA UNEEconomie

USA: La secrétaire au Trésor appelle à vite relever le plafond de la dette

La secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, a prévenu que les Etats-Unis seront à court de liquidités d’ici le mois prochain si le plafond de la dette n’est pas relevé par le Congrès, indiquant que l’incertitude autour d’un éventuel défaut de paiement pourrait nuire à l’économie mondiale.

Dans une lettre adressée mercredi aux élus démocrates et républicains, Mme. Yellen a précisé que les calculs « les meilleurs et les plus récents » de l’administration Biden suggèrent que les États-Unis manqueront de liquidités « au cours du mois d’octobre« . Si le Congrès tarde à agir pour pour suspendre ou augmenter le plafond de la dette au cours des prochaines semaines, a-t-elle averti, l’incertitude, à elle seule, pourrait nuire aux marchés financiers.

→ Lire aussi : USA: La Chambre des représentants approuve un plan budgétaire de 3,5 trillions de dollars

« Nous avons appris des impasses passées concernant le plafond de la dette« , a écrit la Secrétaire au Trésor qui explique « qu’attendre jusqu’à la dernière minute pour suspendre ou augmenter la limite d’endettement peut nuire gravement à la confiance des entreprises et des consommateurs, augmenter les coûts d’emprunt à court terme pour les contribuables et avoir des effets négatifs et affecter la cote de crédit des États-Unis« . Mme Yellen a en outre averti qu' »un retard qui remet en question la capacité du gouvernement fédéral à respecter toutes ses obligations causerait probablement des dommages irréparables à l’économie américaine et aux marchés financiers mondiaux« .

La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a réitéré mercredi que les démocrates poursuivraient un vote bipartisan pour relever la limite de la dette, plutôt que d’utiliser le processus de réconciliation pour contourner le besoin de soutien républicain au Sénat.

Un grand nombre de sénateurs républicains menacent de voter contre tout recours au relèvement du plafond de la dette, arguant que les démocrates ont fait adopté des plans de dépenses en milliers de milliards de dollars cette année sans aucune contribution du GOP. Les républicains imputent ainsi la montée de la dette et du déficit des États-Unis aux plans massifs lancés par l’administration Biden pour soutenir l’économie dans le contexte actuel de la pandémie de Covid-19.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page