USA: lancement des essais cliniques pour un vaccin contre la Covid-19

vaccin

L’Institut national de la Santé des Etats-Unis (NIH) et la société de biotechnologie Moderna, qui collaborent pour développer un vaccin contre la Covid-19, ont lancé lundi l’une des premières grandes études sur la sécurité et l’efficacité d’un tel vaccin, rapporte le New York Times.

Selon le journal, l’étude, un essai clinique de phase 3, vise à recruter 30.000 volontaires en bonne santé dans environ 89 sites à travers le pays. La moitié recevra deux injections du vaccin, à 28 jours d’intervalle, et l’autre moitié recevra deux injections d’un placebo d’eau salée. Ni les volontaires ni le personnel médical qui administrent les injections ne sauront qui reçoit le vrai vaccin.

Les chercheurs surveilleront ensuite les sujets, à la recherche d’effets secondaires et en attendant de voir si beaucoup moins de personnes vaccinées contractent la Covid-19, ce qui indiquerait que le vaccin fonctionne.

L’objectif principal est de déterminer si le vaccin peut prévenir la maladie. L’étude tentera également de déterminer si le vaccin peut prévenir des cas graves de Covid-19 et les décès liés à la maladie, s’il peut prévenir complètement l’infection, sur la base de tests de laboratoire, et si une seule injection du vaccin est à même de prévenir la maladie, selon la même source.

Et d’ajouter que des tests antérieurs du vaccin ont montré qu’il stimulait une forte réponse immunitaire, avec des effets secondaires mineurs et transitoires tels que des douleurs aux bras, de la fatigue, des courbatures et de la fièvre. Mais il n’est pas encore exactement clair quel type de réponse immunitaire est nécessaire pour prévenir la maladie, par conséquent les études de phase 3 sont essentielles pour déterminer si un vaccin est réellement efficace.


“Avoir un vaccin sûr et efficace distribué d’ici la fin de 2020 est un objectif ambitieux, mais c’est le bon objectif pour le peuple américain”, a déclaré le directeur du NIH, le Dr Francis Collins.

Pour lui, en dépit de la rapidité sans précédent à amener ce vaccin expérimental à la phase des essais cliniques sur l’homme, «les mesures de sécurité les plus strictes» ont été respectées.

De son côté, Moderna a déclaré qu’elle serait en mesure de fournir environ 500 millions de doses par an, et probablement jusqu’à un milliard de doses par an, à partir de 2021.

L’entreprise de biotechnologie, qui a reçu environ un demi-milliard de dollars du gouvernement américain pour développer un vaccin contre le coronavirus, a indiqué qu’elle ne vendra pas le vaccin au prix coûtant, mais à profit.