USA: Le directeur de campagne de Trump risque une lourde peine de prison

USA: Le directeur de campagne de Trump risque une lourde peine de prison

Le verdict dans le procès impliquant l'ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, sera rendu ce jeudi, et risque de voir cet ancien lobbyiste influent écoper d'une lourde peine de prison allant jusqu'à 24 années, rapporte le Washington Post.

Manafort, 69 ans, qui sera jugé par un tribunal du district est de l’Etat de Virginie est poursuivi pour fraudes fiscales et bancaires, précise la publication à grand tirage, notant que les procureurs avaient dépeint le mis en cause comme étant un récidiviste incorrigible qui devra être jugé de manière exemplaire lui permettant de comprendre la gravité de ses forfaits.

La défense de Manafort argue, de son côté, qu’il n’est qu’un simple dommage collatéral de l’enquête que mène le procureur spécial Robert Mueller sur l’ingérence présumée de la Russie dans l’élection présidentielle de 2016.

→ Lire aussi : Tarifs douaniers: Trump décide de priver l’Inde de son statut préférentiel

Rappelons que le nouveau ministre de la Justice, William Barr, ne se désistera pas de la supervision de l’enquête que mène le procureur spécial, Robert Mueller, au sujet de cette ingérence, dont la publication du rapport serait imminente, avait indiqué la porte-parole du département de la Justice.

"Barr a pris la décision d’assumer le rôle de superviser l’enquête que mène Mueller avec la bénédiction du département en charge des questions d’éthique du ministère", avait souligné Kerri Kupec.

Les auditions pour la confirmation de sa nomination au Sénat avaient été compliquées par la révélation d’une note de 19 pages, dans laquelle William Barr exprimait son scepticisme vis-à-vis de l’enquête de Mueller sur une collusion présumée de l'état major de campagne de Donald Trump avec la Russie, en 2016.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :