USA: Les conducteurs de VTC en grève nationale mercredi contre Uber et Lyft

les conducteurs

Commander Uber ou Lyft risque d’être impossible ou plus cher, mercredi aux États-Unis, en raison de la grève que les conducteurs des deux entreprises prévoient d’observer dans les grandes villes américaines pour protester contre ce qu’ils appellent des salaires injustes et de mauvaises conditions de travail.

Des milliers de conducteurs dans au moins huit villes américaines – dont Los Angeles, New York et Washington – prévoient de fermer leurs applications et de se joindre à des rassemblements devant le siège des deux sociétés et leurs bureaux régionaux, selon les organisateurs syndicaux.

Cette “Journée nationale d’action” a lieu alors qu’Uber se prépare à son introduction en bourse cette semaine, quelques semaines à peine après le lancement de Lyft sur le marché public.

Selon les experts, ce mouvement social risque de provoquer des perturbations dans les villes où les applications de voitures de transport avec chauffeur (VTC) sont devenues un mode de transport essentiel.

→ Lire aussi : Uber fixe les termes de son introduction en bourse


Les usagers devraient prévoir une hausse des prix et des temps d’attente plus longs en raison d’une possible pénurie de conducteurs. Dans certaines situations, les conducteurs demandent aux passagers de soutenir leur cause en boycottant les services dans les cas où les conducteurs travaillent.

En prévision d’éventuelles perturbations du service, les autorités aéroportuaires ont déclaré lundi qu’elles exhortaient les passagers à planifier à l’avance l’utilisation des transports en commun, le cas échéant.

Dans la région de Washington, les autorités des aéroports Reagan national (DCA) et Dulles international (IAD) travaillaient avec les équipes d’envoi de taxis pour faire en sorte que des taxis supplémentaires soient disponibles en cas de demande accrue mercredi.

Nous aurons des dispatchers supplémentaires disponibles pour nous aider à gérer la foule accrue dans les lignes de taxi sur le trottoir et à faire en sorte que les clients puissent suivre leur chemin aussi rapidement et en toute sécurité“, a déclaré Christina Saull, porte-parole de la Metropolitan Washington Airports Authority.


A l’aéroport Reagan National, nous encourageons toujours les passagers à envisager d’utiliser le Metrorail comme une bonne alternative au transport terrestre“, a-t-elle ajouté.