USA: MGM va payer 800 millions USD aux victimes de la fusillade de 2017

MGM

Le groupe de loisirs américain MGM Resorts International a annoncé, jeudi, avoir conclu un accord d’une valeur maximale de 800 millions de dollars US pour le règlement des réclamations liées à la fusillade de 2017 à l’hôtel Mandalay Bay de Las Vegas, mettant fin aux poursuites judiciaires.

La société de casino a déclaré avoir conclu un accord avec des avocats représentant la quasi-totalité des plaignants dans le litige découlant de la fusillade la plus meurtrière de l’histoire des États-Unis, qui a coûté la vie à 59 personnes, dont le tireur, et des centaines de blessés.

Selon MGM, le montant total du règlement devrait se situer entre 735 et 800 millions de dollars, selon le nombre de demandeurs qui y ont participé. Le groupe a précisé que ses assureurs financeront le règlement avec un minimum de 735 millions de dollars, ajoutant qu’il dispose d’une couverture d’assurance de 751 millions de dollars.

Mardi marquait le deuxième anniversaire du massacre, quand Stephen Paddock avait tiré sur une foule de spectateurs depuis une chambre située au 32ème étage de l’hôtel Mandalay Bay, qui appartient à MGM Resorts, tuant 58 personnes et blessant plus de 400 autres.

L’enquête, qui a officiellement été bouclée en août 2018, a conclu que le tireur, abattu par les forces de l’ordre, avait agi seul, mais son motif restera sans doute à jamais inconnu.


Le groupe terroriste Daesh avait rapidement revendiqué cette fusillade, affirmant que Paddock était l’un de ses “soldats”, mais l’enquête n’a trouvé aucun signe de radicalisation chez cet homme issu du Texas et amateur de poker et d’alcool.

L’entreprise avait été assignée en justice par plus de 2.000 personnes. Accusé de négligence sur sa sécurité, elle a précisé qu’il ne s’agit “pas d’un aveu de culpabilité”.