AccueilA LA UNEUSA: Roger Stone arrêté et inculpé de sept chefs d’accusation dans le cadre de l’enquête russe
Roger Stone

USA: Roger Stone arrêté et inculpé de sept chefs d’accusation dans le cadre de l’enquête russe

Roger Stone Jr, un proche collaborateur du président américain Donald Trump, a été arrêté tôt vendredi matin dans sa maison en Floride dans le cadre de l’enquête du procureur spécial Robert Mueller sur l’ingérence russe dans la campagne présidentielle américaine de 2016.

Stone a été inculpé de sept chefs d’accusation pour obstruction d’une procédure officielle, fausses déclarations et subornation de témoin, a fait savoir le bureau du procureur spécial. L’allié de longue date du président américain été mis en examen par un grand jury après que l’enquête menée par M. Mueller l’eut accusé d’avoir cherché à obtenir des e-mails piratés du Democratic National Committee (DNC) et détenus par WikiLeaks pour nuire à l’opposant de M. Trump lors de la présidentielle de 2016 sur instruction “d’un haut responsable de la campagne de Trump”.

“Après la publication le 22 juillet 2016 d’e-mails volés (ndlr: du DNC) par l’Organisation 1 (ndrl: WikiLeaks), un haut responsable de la campagne électorale de Trump a été instruit pour contacter Stone à propos de toutes autres fuites et toute information préjudiciable que l’Organisation 1 possédait à propos de la campagne de Mme Clinton”, peut-on lire dans le texte de la mise en examen qui ajoute que “Stone a par la suite informé l’équipe de campagne de Trump à propos de la publication potentielle à l’avenir de contenus nuisibles par l’Organisation 1”.

→ Lire aussi : USA: la sénatrice démocrate Kamala Harris annonce sa candidature à la présidentielle 2020

Âgé de 66 ans, Roger Stone est considéré comme un ami de M. Trump depuis trente ans. Il a brièvement travaillé comme conseiller à la campagne présidentielle de M. Trump en 2015 et est resté en contact avec le Locataire de la Maison Blanche et ses conseillers tout au long des élections.

Dans une déclaration à la presse vendredi matin, l’ami et porte-parole de M. Stone, Michael Caputo a affirmé que “Roger et son équipe d’avocats sont prêts à lutter contre ça au tribunal”. De son côté, la porte-parole de la Maison Blanche Sarah Sanders a réagi sur CNN que “ceci n’a clairement rien à voir avec le président, encore moins avec la Maison Blanche. Cette affaire concerne uniquement cet individu et ne nous concerne en rien ici”.

Roger Stone était au centre de l’enquête du procureur spécial depuis des mois alors que M. Mueller cherche à déterminer si quelqu’un dans l’orbite de M. Trump a conspiré avec la Russie pour interférer dans la campagne présidentielle de 2016. Pendant la course à la Maison Blanche, M. Stone avait publiquement salué WikiLeaks après que l’organisation eut diffusé des e-mails volés qui ont mis dans l’embarras la candidate démocrate Hillary Clinton. Il a également qualifié le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, de “mon héros”, avant de nier tout contact avec la Russie et WikiLeaks.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :