USA: Un mort dans des heurts entre manifestants à Portland

heurts

Une personne a été mortellement abattue à Portland, dans l’Oregon, samedi soir après que des affrontements ont éclaté entre des manifestants de Black Lives Matter et une caravane de partisans du président Trump, a annoncé la police.

Le rassemblement pro-Trump a attiré des centaines de camions remplis de supporters dans la ville. Parfois, les partisans et les contre-manifestants de Trump se sont affrontés dans les rues, des individus tirant des pistolets de paintball depuis les lits des camionnettes et des manifestants leur jetant des objets.

L’homme qui a été tué par balle portait un chapeau avec l’insigne de Patriot Prayer, un groupe d’extrême droite basé à Portland qui a affronté les manifestants par le passé.

“Cette violence est totalement inacceptable et nous travaillons avec diligence pour trouver et appréhender la ou les personnes responsables”, a déclaré le chef de la police Chuck Lovell tôt dimanche.

Cette nouvelle fusillade intervient après une semaine d’instabilité aux États-Unis qui a commencé lorsque la police de Kenosha, dans le Wisconsin, a tiré à plusieurs reprises sur un homme noir, Jacob Blake, provoquant de nouvelles manifestations contre le racisme et la brutalité policière, dont l’annulation d’événements sportifs majeurs.


Pendant les troubles qui ont suivi la fusillade de M. Blake, Kyle Rittenhouse, un habitant de l’Illinois âgé de 17 ans, a été inculpé pour la fusillade mortelle de deux manifestants à Kenosha.