A LA UNEMonde

USA: Yellen alerte le Congrès sur un risque de défaut de paiement de la dette d’ici le 18 octobre

La secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, a averti les élus mardi que les États-Unis se dirigent vers un défaut de paiement de leur dette nationale dans trois semaines si le Congrès n’agit pas rapidement pour relever ou suspendre le plafond de la dette.

« Nous estimons maintenant que le Trésor est susceptible d’épuiser ses mesures extraordinaires si le Congrès n’a pas agi pour relever ou suspendre la limite de la dette d’ici le 18 octobre. À ce moment-là, nous pensons que le Trésor se retrouverait avec des ressources très limitées qui s’épuiseraient rapidement« , a indiqué Mme Yellen.

« Il n’est pas certain que nous puissions continuer à faire face à tous les engagements de la nation après cette date« , a-t-elle ajouté dans une déclaration diffusée à l’occasion de son audition devant le Comité du Sénat sur les banques.

→ Lire aussi : USA: Les sénateurs républicains bloquent une mesure visant à éviter un nouveau “shutdown”

Lundi, Les républicains du Sénat ont bloqué un projet de loi démocrate qui aurait permis à la fois de financer le gouvernement et de relever la limite d’emprunt, intensifiant ainsi l’épreuve de force politique sur les finances du gouvernement, quelques jours avant qu’il ne soit à court d’argent.

Le Trésor a eu recours à des mesures d’urgence pour conserver des liquidités depuis le 1er août, date à laquelle le plafond de la dette a été rétabli après une suspension de deux ans. Mme Yellen a averti les législateurs depuis des mois que le gouvernement pourrait épuiser ces mesures au cours de l’automne. De son côté, le président de la Réserve fédérale (Fed), Jerome Powell, qui témoigne également mardi devant le Sénat, a fait savoir que « l’inflation est élevée et le restera probablement dans les prochains mois avant de se modérer« .

« Alors que l’économie continue de se rouvrir et que les dépenses rebondissent, nous constatons une pression à la hausse sur les prix, notamment en raison des goulots d’étranglement de l’offre dans certains secteurs. Ces effets ont été plus importants et plus durables que prévu, mais ils vont s’atténuer et, à mesure qu’ils se résorberont, l’inflation devrait revenir vers notre objectif à long terme de 2 %« , a expliqué M. Powell dans une déclaration diffusée par la presse.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page