A LA UNECoronavirus

Vaccin anti-Covid: le mouvement international Croix-Rouge et Croissant-Rouge appelle à contrer la désinformation

Le président de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), Francesco Rocca, a appelé, lundi, à des efforts ambitieux pour contrer la méfiance et la désinformation visant les vaccins potentiels contre la Covid-19, afin de réussir à mettre fin efficacement à la pandémie.

« Pour vaincre la Covid-19, nous devons également vaincre la pandémie parallèle de méfiance qui a constamment entravé notre réponse collective à cette maladie et qui pourrait saper notre capacité commune de vacciner contre elle », a déclaré M. Rocca lors d’une conférence de presse virtuelle avec des journalistes accrédités auprès de l’ONU à New York.

S’exprimait à la veille de la session extraordinaire de haut niveau de l’Assemblée générale de l’ONU sur la pandémie de la Covid-19, le président de la plus grande organisation humanitaire du monde a noté que des recherches récentes ont fait état d’une baisse inquiétante de la façon dont les gens perçoivent les vaccins, précisant qu’une étude menée par l’Université Johns Hopkins dans 67 pays a révélé que l’acceptation des vaccins avait considérablement diminué entre juillet et octobre de cette année.

Le chef de la FICR a aussi relevé que des niveaux élevés de méfiance ont sapé les efforts de santé publique pour répondre à la Covid-19 dès le départ et ont facilité la propagation du virus dans les pays du monde entier.

A titre d’exemple, a-t-il poursuivi, les recherches de la FICR en Afrique ont constamment documenté une croyance parmi certains selon laquelle le virus est un « problème occidental », tandis que dans les pays occidentaux, de nombreuses personnes refusent de suivre les conseils de santé publique de base.

M. Rocca a appelé les gouvernements à commencer à mettre en place des mesures pour contrer cette méfiance et la désinformation qui l’alimente souvent.

« Bâtir la confiance nécessite un engagement communautaire délibéré et soutenu. Les mesures nécessaires doivent être fondées sur des communications ouvertes fondées sur des preuves et éclairées sur les risques provenant de sources fiables et être en mesure de réagir efficacement aux commentaires de la communauté. Si ces efforts doivent cibler un public aussi large que possible, ils doivent aussi donner la priorité aux groupes les plus vulnérables, marginalisés et à risque », a-t-il estimé.

Le président de la FICR a aussi affirmé la disponibilité de son organisation à « soutenir les efforts des gouvernements pour déployer un vaccin Covid-19, notamment en dirigeant et en soutenant les efforts visant à lutter contre la désinformation et à renforcer la confiance ».

« Œuvrer en solidarité n’est pas seulement notre impératif moral, mais c’est aussi le plus logique du point de vue de la santé publique. Le vaccin doit aller là où il est nécessaire, pas seulement là où il peut être acheté « , a conclu M. Rocca.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page