Vaccin anti-Covid: l’UE approuve un contrat avec CureVac pour l’acquisition de plus de 400 millions de doses

CureVac

La Commission européenne a approuvé mardi un contrat avec la société pharmaceutique allemande CureVac, qui prévoit l’achat initial de 225 millions de doses pour le compte de l’ensemble des États membres de l’UE, ainsi que la possibilité de demander jusqu’à 180 millions de doses supplémentaires, une fois qu’un vaccin se sera révélé sûr et efficace contre le coronavirus.

“Le contrat conclu aujourd’hui avec la société CureVac étend le déjà large éventail de vaccins à produire en Europe, y compris les contrats déjà signés avec AstraZeneca, Sanofi-GSK et Janssen Pharmaceutica NV et BioNtech-Pfizer, auxquels s’ajoutent discussions exploratoires fructueuses avec Moderna”, indique l’exécutif européen dans un communiqué.

Selon la Commission, ce portefeuille diversifié de vaccins permettra à l’Europe d’être bien préparée à la vaccination, une fois que l’innocuité et l’efficacité des vaccins auront été prouvées. Les États membres peuvent également décider de donner le vaccin aux pays à revenu faible et intermédiaire ou de le réorienter vers d’autres pays européens, précise la même source.

“Quelques jours seulement après la signature de notre contrat avec BioNTech et Pfizer, j’ai le plaisir d’annoncer un nouvel accord avec une entreprise européenne prometteuse. À ce jour, la Commission a obtenu au moins 1,2 milliard de doses et satisfait à son engagement de garantir un accès équitable à des vaccins sûrs, efficaces et abordables non seulement pour ses citoyens, mais aussi pour les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables dans le monde”, souligne la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, citée dans le communiqué.

“La plupart de ces candidats vaccins sont dans une phase avancée d’essais cliniques; il est à espérer que l’autorisation confirmera ces résultats positifs, après quoi ils seront rapidement déployés et nous aideront à surmonter la pandémie”, ajoute-t-elle.


CureVac a signé, le 6 juillet, un accord de prêt de 75 millions d’euros avec la Banque européenne d’investissement (BEI) pour la mise au point et la production à grande échelle de vaccins, y compris son candidat vaccin contre le Covid-19.

La Commission européenne relève avoir décidé de soutenir ce vaccin sur la base “d’une évaluation scientifique solide, de la technologie utilisée, de l’expérience acquise par la société en matière de développement de vaccins et de sa capacité de production pour approvisionner l’ensemble de l’UE”.

( Avec MAP )