Vaccination anti-covid : pourquoi les enfants ne sont pas concernés par les vaccins

vaccin

InfoVac-Maroc et Somipev viennent de publier un guide composé des questions/réponses sur la vaccination anti-Covid. Sur un document de 10 pages, plusieurs experts répondent à plusieurs à des interrogations liées à la vaccination anti-Covid, notamment, celles en rapport avec les enfants et les raisons pour lesquelles ils ne sont pas concernés par la campagne nationale de vaccination.

Les enfants et adolescents seront-ils vaccinés ? Beaucoup de parents se posent la question. Mais il faut savoir que les enfants et adolescents ne font pas partie des publics prioritaires pour la vaccination alors que, contrairement aux adultes, ils entretiennent beaucoup de contacts sociaux (école, activités extra-scolaires…) pour plusieurs raisons à savoir que les enfants sont moins gravement touchés par la Covid-19. Ils peuvent néanmoins être infectés mais les formes sévères sont rares. Ils ne sont donc pas considérés comme un public à risque. De plus, les essais cliniques sont réalisés sur une population adulte. Des essais spécifiques doivent encore être réalisés sur les enfants et adolescents. Ces essais devront démontrer l’efficacité et la sécurité du vaccin pour ce public. En effet, un vaccin pour un adulte ne donne pas forcément les mêmes résultats sur un enfant, car leur système immunitaire est différent. Il est essentiel d’être conscient que le but premier du vaccin est d’abord de protéger les personnes vulnérables, et puis de diminuer les transmissions afin d’éviter les formes sévères de la maladie. C’est pourquoi les personnes âgées sont vaccinées en priorité.

Actuellement, aucun vaccin pédiatrique n’est disponible et il peut s’écouler un certain temps avant qu’un vaccin ne soit approuvé, puis devient disponible. Des essais cliniques doivent être menés chez l’enfant avant de pouvoir déterminer si les vaccins existants contre la Covid-19 sont sûrs et efficaces chez l’enfant.

Si les enfants en général ne sont pas vaccinés, que faire avec les enfants à risque? Les essais vaccinaux contre le SRAS-CoV-2 ne font que commencer chez les enfants et il existe donc des données très limitées sur l’innocuité et l’immunogénicité dans ce groupe. Les enfants et les jeunes ont un très faible risque de Covid-19, de maladie grave ou de décès dû au SRAS-CoV-2 par rapport aux adultes et les vaccins Covid-19 ne sont donc pas systématiquement recommandés pour les enfants et les jeunes de moins de 18 ans.


Il existe actuellement très peu de données sur les facteurs de risques cliniques dans l’enfance, mais les enfants atteints de comorbidités neurologiques sont surreprésentés chez ceux qui développent une Covid-19 sévère nécessitant des soins intensifs et ceux qui meurent de la Covid-19. Étant donné le risque accru d’exposition à l’infection et aux éclosions en milieu institutionnel, la vaccination peut être envisagée pour les enfants souffrant de troubles neurologiques graves (y compris la paralysie cérébrale, l’autisme grave et la trisomie 21) qui passent régulièrement du temps dans des établissements de soins spécialisés pour enfants ayant des besoins spécifiques.

Les recommandations sur la vaccination des enfants souffrant d’autres affections sous-jacentes seront examinées après la phase de déploiement initiale, date à laquelle des données supplémentaires sur l’utilisation des vaccins chez les adultes devraient permettre une meilleure évaluation des risques et des avantages. Des essais cliniques doivent être menés chez l’enfant avant de pouvoir déterminer si les vaccins existants contre la Covid-19 sont sûrs et efficaces chez l’enfant.