A LA UNECoronavirus

Vaccins contre le Covid-19: le Parlement européen réclame plus de clarté et de transparence

Les députés européens ont réclamé, mardi, plus de clarté et de transparence dans l’acquisition des vaccins contre le Covid-19.

Le manque de transparence a nourri ces derniers temps l’incertitude et la désinformation concernant la vaccination contre le Coronavirus en Europe, ont-ils estimé.

Lors d’une audition de la négociatrice en chef de l’UE pour les contrats de vaccins, Sandra Gallina, les députés européens membres de la commission de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire ont mis l’accent sur la nécessité de faire preuve de plus de clarté et de transparence concernant les contrats de vaccins, ainsi que le processus décisionnel au niveau de l’UE.

Cette audition a été l’occasion pour Mme Gallina de démentir l’existence de contrats nationaux d’achats de vaccins, notant que dans le cadre de l’accord de passation conjointe de marché, l’UE a la priorité pour la fourniture de vaccins qui sont ensuite distribués aux États membres au pro rata.

Elle a précisé que la quantité la plus importante de vaccins est attendue pour le second trimestre de 2021, comme prévu dans les contrats existants, sachant que les stratégies spécifiques de déploiement, notamment la définition des groupes prioritaires pour la vaccination, sont établies par chaque État membre.

La Commission européenne avait présenté en juin dernier le plan d’action de vaccination de l’UE contre le COVID-19, qui établit les étapes clés pour des stratégies de vaccination et de déploiement des vaccins efficaces. Tout vaccin doit être autorisé par l’Agence européenne des médicaments conformément aux normes de sécurité et d’efficacité.

Elle a accordé une autorisation de mise sur le marché conditionnelle à deux vaccins contre le COVID-19, l’un développé par BioNTech et Pfizer, l’autre par Moderna Biotech Spain, S.L.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page