Venezuela: au moins 27 blessés dans des heurts survenus à Caracas

Venezuela

Au moins 27 personnes ont été blessées mercredi, dont une par balle, dans des heurts survenus entre forces de l’ordre et manifestants à Caracas lors d’une marche de soutien au président par intérim, Juan Guaido, qui avait appelé, la veille, la population à descendre dans les rues pour mettre fin à l’usurpation du pouvoir par le régime de Nicolas Maduro.

Selon Gustavo Duque, le maire de Chacao, une localité près de la capitale, les services de santé de Chacao ont traité 27 patients, dont la moitié avait été blessée avec des balles de caoutchouc.

Plusieurs personnes ont subi des traumatismes et une autre a été blessée par balle, a ajouté le responsable, cité par les médias.

Plus tôt dans la journée, un bilan provisoire avait fait état de huit blessés à Caracas en marge des manifestations antigouvernementales qui ont lieu dans tout le Venezuela.

Des heurts avaient opposé des partisans du président par intérim du Venezuela, Juan Guaido, à des éléments de la Garde nationale bolivarienne, un corps militarisé vénézuélien chargé du maintien de l’ordre.


→ Lire aussi : Venezuela: des véhicules blindés foncent sur des manifestants

Les manifestants avaient tenté de bloquer une autoroute qui longe la base militaire aérienne de La Carlota, d’où l’opposant Juan Guaido avait assuré mardi avoir reçu le soutien d’un groupe de soldats.

Les manifestants, dont certains avaient le visage masqué, lançaient des pierres et des cocktails Molotov en direction des forces de l’ordre, qui répondaient par des tirs de gaz lacrymogène.

A quelques centaines de mètres de là, plusieurs milliers de personnes manifestaient contre le régime de Nicolas Maduro à l’appel de Juan Guaido, reconnu en tant que président par intérim du Venezuela par une cinquantaine de pays.


Le chef de file de l’opposition a appelé, à l’occasion du 1er-Mai, à la “plus grande manifestation de l’histoire du Venezuela” pour déloger Nicolas Maduro du pouvoir.

Mardi, des heurts violents sont survenus entre des manifestants et forces de l’ordre loyales au régime chaviste, faisant au moins un mort et plus d’une soixantaine de blessés.