AccueilA LA UNEVenezuela : le chef du parlement se déclare “président par intérim”
Le chef du parlement

Venezuela : le chef du parlement se déclare “président par intérim”

Le chef du parlement vénézuélien, unique institution contrôlée par l’opposition, Juan Guaidó, s’est déclaré, mercredi, “président par intérim” du pays, devant des milliers de ses partisans à Caracas, selon les médias locaux.

“Aujourd’hui 23 janvier, en ma qualité de président de l’Assemblée nationale (…) je jure d’assumer formellement les compétences de l’exécutif national comme président en exercice du Venezuela pour parvenir (…) à un gouvernement de transition et obtenir des élections libres”, a dit M. Guaidó dans une allocution à l’adresse de ses partisans qui l’ont acclamé aux cris de “Maduro dictateur” et “Guaidó président”.

Il a, à cet égard, appelé les Vénézuéliens à jurer “devant Dieu (…) de soutenir la lutte contre l’usurpation (du pouvoir) et d’assumer la responsabilité, en vertu des articles 333 et 350 de la Constitution” afin d’obtenir le soutien des forces armées et de la communauté internationale, dont une partie notamment les Etats-Unis et le Groupe de Lima, ne reconnaît pas la légitimité du second mandat du président Nicolas Maduro, entamé le 10 janvier.

→ Lire aussi : Venezuela : quatre morts dans des manifestations antigouvernementales

Le président de l’Assemblée nationale (35 ans) a ajouté que ce “mouvement” pour le rétablissement de la démocratie qui a “fait renaître l’espoir” est “imparable”.

Il a de nouveau accusé le président Nicolás Maduro d'”usurper” le pouvoir, appelant les Forces armées à respecter la Constitution pour le rétablissent de la démocratie dans le pays.

Minimisant cette initiative, la ministre des services pénitentiaires du régime de Maduro, a qualifié de “show” la déclaration du président de l’Assemblée nationale. Le Venezuela connait des manifestations gigantesques à l’appel de l’opposition pour protester contre le second mandat de Maduro qu’elle considère “illégitime” et réclamer le rétablissement de l’ordre constitutionnel. Au moins quatre personnes ont trouvé la mort dans des incidents survenus dans la nuit de mardi à mercredi à travers le pays.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :