ban600
credit agricol

Venezuela: l’UE dénonce les nouvelles tensions

Venezuela: l’UE dénonce les nouvelles tensions

L’Union européenne (UE) a dénoncé jeudi les nouvelles tensions au Venezuela, appelant à une enquête "exhaustive et transparente" sur l'attaque au drone dont le président Nicolas Maduro affirme avoir été la cible samedi.

"L'Union européenne rejette toute forme de violence et attend qu'une enquête exhaustive et transparente sur l'attaque du drone samedi pour établir les faits, dans le plein respect de l'Etat de droit et des droits de l'homme", souligne un communiqué du Service européen pour l'action extérieure (SEAE).

Déplorant que les derniers événements viennent exacerber davantage les tensions au Venezuela, l’UE réclame "la reconnaissance des pouvoirs constitutionnels de l'Assemblée nationale, y compris le plein respect de ses prérogatives concernant l'immunité parlementaire de ses membres, conformément aux droits constitutionnels, à la législation et aux procédures établis".

→ Lire aussi : « Attentat » contre Maduro: la justice poursuivra ceux qui « conspirent contre la paix »

Dans une déclaration de son porte-parole, le SEAE réaffirme le soutien de l'UE à "une solution négociée, démocratique et pacifique aux multiples crises qui affectent le pays, la seule voie à suivre".

"Cela doit englober le retour à la normalité constitutionnelle, le rétablissement du processus démocratique et de l'Etat de droit, le respect des libertés et droits fondamentaux, la libération de tous les prisonniers politiques et la satisfaction des besoins humanitaires urgents de la population", souligne le communiqué.

L'Assemblée nationale du Venezuela (AN, Parlement), seul organe aux mains de l'opposition, a entamé, jeudi, une session extraordinaire qui devrait condamner l'arrestation du député de l'opposition, Juan Requesens, accusé par le président Nicolas Maduro d'être derrière l'attaque contre sa personne samedi dernier.

→ Lire aussi : « Attentat » contre le président vénézuélien: le film des événements

Mardi, l'Assemblée constituante vénézuélienne a annoncé que des députés de l'opposition, accusés d'être impliqués dans l'attaque aux drones contre le président Maduro, seront traduits en justice.

Le président de cette assemblée dotée de pouvoirs illimités, Diosdado Cabello, a convoqué une session qui aura pour unique ordre du jour la "suppression de l'immunité parlementaire des députés impliqués" dans "l'attentat" contre Maduro.

Simultanément, Maduro a pointé l'opposant Julio Borges, ancien président du Parlement, actuellement en exil, comme l’un des responsables de cet "attentat" aux drones chargés d'explosif dont il dit avoir été la cible lors d'une cérémonie militaire.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :