Venezuela: Nicolas Maduro inculpé pour “narco-terrorisme” aux Etats-Unis

Nicolas Maduro

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi l’inculpation du président vénézuélien Nicolas Maduro pour “narco-terrorisme“, offrant une récompense de 15 millions de dollars pour toute information pouvant conduire à son arrestation ou à son extradition.

Le procureur général William P. Barr a annoncé l’accusation lors d’une conférence de presse conjointe avec le chef de l’Agence américaine anti-drogue (DEA) et les principaux procureurs fédéraux de Manhattan et de Miami.

En plus de M. Maduro, plus d’une douzaine de ses collaborateurs ont été inculpées, dont des représentants du gouvernement vénézuélien et des services de renseignement et des membres du plus grand groupe rebelle de Colombie, les Forces armées révolutionnaires (FARC), qui tirent depuis longtemps leur financement du commerce de la cocaïne, selon Washington. M. Maduro “a aidé à gérer et finalement à diriger” une organisation criminelle connue sous le nom de Cartel des Suns, d’après l’acte d’accusation.

Sous sa direction, le cartel “a cherché non seulement à enrichir ses membres et à accroître leur pouvoir, mais aussi à inonder les États-Unis de cocaïne et à infliger les effets nocifs et addictifs de la drogue sur les consommateurs de ce pays“.

De son côté, le département d’Etat a annoncé offrir une récompense pouvant atteindre 15 millions de dollars pour toute information pouvant déboucher sur l’arrestation ou à l’extradition de Nicolás Maduro Moros.


Le Département offre également des récompenses pouvant atteindre 10 millions de dollars chacune pour des informations concernant: Diosdado Cabello Rondón, président de l’Assemblée nationale constituante illégitime; le général (à la retraite) Hugo Carvajal Barrios, ancien directeur du renseignement militaire du Venezuela (DGCOM); Clíver Alcalá Cordones, général de division (retraité) de l’armée vénézuélienne; et Tareck Zaidan El Aissami Maddah, ministre de l’industrie et de la production nationale“, a précise le secrétaire d’Etat Mike Pompeo dans un communiqué.

Pendant qu’ils occupaient des postes clés dans le régime de Maduro, ces personnes ont violé la confiance du public en facilitant les expéditions de stupéfiants en provenance du Venezuela, y compris le contrôle des avions qui partent d’une base aérienne vénézuélienne, ainsi que le contrôle des circuits de la drogue via les ports du Venezuela“, a fait savoir M. Pompeo.

Le peuple vénézuélien mérite un gouvernement transparent, responsable et représentatif qui répond aux besoins de la population – et qui ne trahit pas la confiance de la population en tolérant ou en employant des fonctionnaires qui se livrent au trafic illicite de stupéfiants“, a poursuivi le chef de la diplomatie américaine.