Venezuela: Washington sanctionne un vaste réseau de corruption lié à Maduro

Maduro

L’administration Trump a imposé des sanctions contre trois personnes et entités qui auraient aidé le régime de Nicolas Maduro à tirer profit de l’aide alimentaire apportée à ce pays en difficulté économique, a annoncé mardi le département du Trésor.

Ces personnes sont Amir Luis Saab, Luis Alberto Saab et David Nicolas Rubio, a indiqué le département du Trésor dans un communiqué.

En juillet, le département du Trésor a déclaré que le ressortissant colombien Alex Nain Saab avait orchestré un vaste réseau de corruption pour les importations et la distribution de produits alimentaires au Venezuela et avait bénéficié de contrats surévalués, notamment du programme de subventions alimentaires.

“Cette action accroît la pression sur Alex Saab et son réseau, qui ont profité de la faim du peuple vénézuélien et facilité la corruption systémique au Venezuela”, a déclaré le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin.

Avec cette action, les personnes et entités sanctionnées se verront refuser l’accès au système financier américain. En outre, un gel des actifs américains associés à ces personnes et entités sera gelé.


“Maduro et ses associés continuent à utiliser un programme de protection sociale en tant qu’arme politique, comme en témoignent les tentatives actuelles de l’ancien régime visant à contraindre les bénéficiaires à signer une pétition contre la démocratie et la liberté d’expression, à l’encontre du président Donald Trump, comme condition préalable à l’accès au programme alimentaire subventionné par le gouvernement”, a indiqué le département d’Etat dans un communiqué.

“L’action d’aujourd’hui réduit encore la capacité de Saab et de ses associés d’utiliser le programme des subventions alimentaires du Venezuela pour voler le peuple vénézuélien”, a souligné la diplomatie américaine. Les États-Unis continueront de travailler avec leurs partenaires démocratiques de la région et du monde entier pour soutenir le président par intérim, Juan Guaidó, l’Assemblée nationale démocratiquement élue et le peuple du Venezuela dans leurs efforts pour rétablir l’ordre constitutionnel et la démocratie dans leur pays, a ajouté la même source.