Vers l’augmentation du nombre d’heures de formation juridique à l’ISIC

Vers l’augmentation du nombre d’heures de formation juridique à l’ISIC

Le ministère de la Culture et de la Communication (département de la Communication) a annoncé son intention d'augmenter le nombre d'heures consacrées à la formation juridique au sein de l'Institut supérieur de l'information et de la communication (ISIC).

Le ministère a indiqué dans un communiqué vendredi qu'il s’attelait, en sa qualité de tuteur de l'ISIC, à mettre en œuvre une stratégie globale visant à promouvoir la formation et à renforcer les capacités médiatiques dans le domaine.

Cette stratégie intervient afin de "garantir la qualité et l'efficacité des programmes pédagogiques au sein des établissements de formation, dans le but d'être en phase avec les changements rapides que connaît le secteur de l'information et de la communication", selon le communiqué.

→ Lire aussi : Ifrane : Des étudiants de l’université Al Akhawayn simulent le modèle onusien

"Le ministère œuvre, dans ce sens, à améliorer la performance professionnelle chez les journalistes en cours de formation, à soutenir leur professionnalisme et à renforcer leur culture juridique, en étoffant l'offre de formations au sein de l'ISIC et en développant les contenus pédagogiques des formations liées au domaine juridique", a précisé le ministère.

Il a, dans ce cadre, fait savoir qu'il va augmenter le nombre d'heures consacrées à la formation juridique qui sera consolidée par le Droit international humanitaire, le Droit administratif, le Droit pénal et le Droit civil", afin d'élargir les connaissances des étudiants de l'institut en la matière. Le ministère a rappelé l'arrêté du ministre de la Culture et de la Communication, publié dans le bulletin officiel n°6737 du 24 décembre 2018 et qui prévoit l'organisation des services relevant de l'Institut supérieur de l'Information et de la Communication et de déterminer leurs attributions et les modalités de leur gestion, notamment en ce qui relève du suivi de la formation de base à l'Institut et de la révision de la répartition des horaires entre les matières des différentes filières, ainsi que la préparation et le suivi des offres et programmes de formation continue et la supervision de la formation professionnelle qui sera attribuée au Centre d'études, de recherches et d'observation dans l'information et la communication, conclut le communiqué.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :