ban600
credit agricol

Vers le rapatriement en France de quelque 150 enfants mineurs de «jihadistes» français signalés en Syrie

Vers le rapatriement en France de quelque 150 enfants mineurs de «jihadistes» français signalés en Syrie

Quelque 150 enfants mineurs de «jihadistes» français en Syrie, signalés par leurs familles en France ou dans les zones sous contrôle kurde, devraient commencer à être rapatriés dans l'Hexagone mais sans leurs mères, rapportent des médias français.

«Les familles de ces ressortissantes françaises ont signalé à ce jour une soixantaine de ces femmes (…) ce qui représenterait environ 150 enfants, en grande majorité de moins de six ans», indiquent les médias, qui citent une source française ayant requis l'anonymat.

Selon cette source, le recoupement d'informations, notamment avec les Kurdes et la Croix-Rouge internationale, a permis d'identifier et de localiser ces derniers mois une partie de ces femmes et de ces enfants.

"Les autorités françaises sont entrées dans une phase active d'évaluation de la possibilité de rapatrier ceux des mineurs qu'il est possible de rapatrier", fait savoir la même source.

→ Lire aussi : Syrie-Jordanie: réouverture du principal point de passage, fermé depuis 3 ans

Le rapatriement de ces enfants, qui s'annonce très compliqué, ne pourra se faire qu'avec l'accord de la mère qui, elle, restera sur place, ajoute-t-elle.

La France exclut en effet tout retour des adultes, combattants ou épouses, considérées comme des militantes de l'EI.

Pour Paris, tous "ceux qui ont commis des délits ou des crimes en Irak et en Syrie doivent être jugés en Irak et Syrie".

Paris estimait à 680 les «jihadistes» français sur le théâtre irako-syrien. Plus de 300 parmi-eux seraient morts alors que d’autres auraient rejoint d'autres pays ou seraient encore sur place.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :