ban600

Vers l’intégration de la langue amazighe dans les services publics

Vers l’intégration de la langue amazighe dans les services publics

Le ministère de la Réforme de l’Administration et de la Fonction publique et l'Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) ont conclu, vendredi à Rabat, une convention de coopération, en vue d’intégrer la langue amazighe dans les services publics.

Cette convention encadre les engagements du Ministère et de l’Institut afin d'activer et de renforcer l'intégration de la langue amazighe dans les services publics, de manière à contribuer à l'amélioration de la qualité des prestations destinées aux usagers, notamment en échangeant les expériences et les compétences dans leurs domaines d'intervention respectifs, faisant l'objet de cette coopération.

En vertu de cette convention, l’IRCAM sera appelé à émettre un avis consultatif sur l’intégration de la langue amazighe dans les démarches et mesures mises en place et activées par le ministère en matière de réforme administrative. De même, les deux parties ont convenu la traduction des documents administratifs vers la langue amazighe, en particulier les circulaires ministériels, les décrets et les textes juridiques, ainsi que les supports de communication numériques, audiovisuels et écrits.

Cette convention prévoit également des sessions de formation sur la langue amazighe au profit du personnel du ministère, notamment les agents chargés de l'accueil, du centre d'appel et des réclamations, ainsi que des programmes de formation similaires qui seront proposés aux départements ministériels et établissements publics intéressés.

→ Lire aussi : Rabat: Safi Moumen Ali remporte le Prix de mérite de la culture amazighe au titre de l’année 2017

S’exprimant à cette occasion, le ministre de la Réforme de l’Administration et de la Fonction publique, Mohammed Benabdelkader a indiqué que cette convention vise à établir un cadre de coopération et de partenariat entre les deux parties, en harmonie avec le rôle actif du Ministère dans l’élaboration et la mise en œuvre de la politique gouvernementale en matière de la réforme de l’administration et de la fonction publique, en vue de développer la gestion publique et la mettre au service des citoyens.

De même, cette convention s’inscrit, d'une part, dans la mission principale du Ministère, à savoir adopter les mesures nécessaires pour améliorer la qualité des services publics destinés aux différentes catégories d'usagers dans toutes les régions du Royaume et, d'autre part, dans le rôle consultatif de l'Institut en matière d'élaboration de mesures visant à préserver la culture amazighe et renforcer son statut, en tant que langue officielle de l’État.

Pour sa part, le recteur de l'IRCAM, Ahmed Boukous a indiqué que les objectifs de cette convention s'inscrivent dans la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe, conformément à la Constitution du Royaume.

Cette convention contribuera à l'intégration de la langue amazighe dans l'administration marocaine, s'est félicité M. Boukous, soulignant que d'autres étapes suivront dans ce cadre, notamment le recrutement de jeunes diplômés d'instituts et d'écoles dans le domaine de la culture amazighe, pour travailler en tant qu'interprètes et administrateurs au sein de l’administration publique.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :