Vidéo de torture des enfants : le ministre de la Justice, Mustapha Ramid, ordonne l’ouverture d’une enquête

In this photo taken Thursday, Sept. 12, 2013, Moroccan Justice Minister Mustapha Ramid unveils a government plan to reform the country's justice system during a news conference in Rabat, Morocco. The judicial system has been a major sore point for Moroccans because of executive interference in political cases, bribing of judges, enormous backlogs and arbitrary verdicts. (AP Photo/Paul Schemm)

Dans une des rares autosaisies du ministère public au Maroc, le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid vient de donner ses ordres pour ouvrir une enquête pénale à propos de ce qui circule sur les réseaux sociaux quant à des petits enfants torturés par un inconnu.

 Le ministère de la Justice et des libertés vient de réagir à une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux. D’après un communiqué rendu public ce mardi 14 mars, une enquête a été ouverte suite à la circulation d’une vidéo montrant un inconnu en train de torturer de petits enfants.

« Après qu’il a été informé de ce qui circule sur les réseaux sociaux sur une torture atroce de petits enfants par un homme, qui paraît à sa manière de parler être un Marocain, le ministre de la Justice a ordonné l’ouverture d’une enquête à ce propos », peut-on lire sur le communiqué.

Cependant, et vu que l’agresseur n’a pas été identifié, le ministère a demandé l’aide des internautes et autres personnes qui peuvent éventuellement reconnaître le présumé coupable. « Etant donné qu’on n’a pas pu identifier l’agresseur, le ministre a appelé l’ensemble des citoyens à apporter leur aide pour pouvoir retrouver l’agresseur et le faire comparaître devant la justice », précise-t-on dans ledit communiqué.


Notons que la vidéo en question défraye la chronique sur les réseaux sociaux ces derniers jours. Bien que rien ne puisse prétendre que l’enquête ouverte arriverait ou pas à identifier l’agresseur, l’initiative de Mustapha Ramid reste louable en tout état de cause.