(VIDÉO). Des manifestants algériens brûlent un grand portrait du président Bouteflika

(VIDÉO). Des manifestants algériens brûlent un grand portrait du président Bouteflika

Les manifestants de la ville d'Annaba, dans l'est de l’Algérie, ont brûlé un grand portrait de Bouteflika, exprimant ainsi leur rejet d’un 5e mandat du président actuel, infirme à cause d’un AVC qui a affecté sa mobilité et son élocution depuis maintenant près de six ans.

Les affrontements de vendredi, 22 février 2019, entre la police algérienne et des milliers de manifestants qui tentaient de rejoindre le palais présidentiel ont éclaté à la suite d'appels lancés par des militants via les réseaux sociaux pour protester contre la candidature du président Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat lors des élections du 18 avril prochain.

→Lire aussi : Des centaines de manifestants à Alger contre un 5e mandat de Bouteflika

La police a utilisé du gaz lacrymogène après que des manifestants ont tenté de pénétrer dans le cordon de sécurité dans la rue menant au palais présidentiel dans le district d'Al-Mouradah. Ils ont ensuite réagi en jetant des pierres sur la police, selon un correspondant de l'AFP.

Rappelons que jeudi dernier, le ministère algérien des Affaires religieuses a adressé une note aux imams où il leur a été prescrit le thème de la Prêche du vendredi. La Journée du martyr, qui coïncide avec 18 février de chaque année, et la célébration du 13e anniversaire de l'adoption de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale (28 février) sont les deux thèmes à aborder.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :