A LA UNEMonde

[Vidéo] Humour algérien crasse…

Houria Belcaïd

La télévision algérienne, officielle de surcroît, serait-elle à ce point à court d’imagination et de créativité ? Quelques semaines à peine après avoir viré dans le pitoyable exercice d’un pseudo débat humoristique, genre talke-show , visant Sa Majesté Mohammed VI, la voilà qui récidive. Toujours avec le même dérisoire objet de porter la dague dans le dos du Maroc et de son Roi, toujours avec la même médiocrité rampante. De l’humour crasse, des paroles creuses, un pantin comme musicien, un refrain qui nous renvoie aux abysses de la pauvreté sémantique et, par-dessus ce décor minable, l’instrumentalisation des photos du Roi du Maroc.

Oui, le Royaume du Maroc ! L’inamovible obsession du pouvoir algérien et de ses stipendiés. A tout bout de champ ce Maroc qui fait grincer des dents des dirigeants algériens. La vidéo que nous diffusons ici est l’un des derniers forfaits de la bassesse algérienne, tombé quelques jours après la risible et piteuse démonstration de haine de  trois acolytes ,  en vacances à Marrakech, prétendus « artistes » indignes, racistes , tout au plus cultivant la haine de soi. Cheikh Nououi venu avec ses gesticulations malheureuses, veut faire de l’humeur et de la philosophie de voisinage. Sur le dos du Maroc qui a bon dos, objet d’une adulation psychopatologique du pouvoir algérien.  L’humour « louassti » dévoyé, de mauvais goût, exprimant les mensonges propagandistes sur le Sahara marocain, la rage d’un gouvernement et d’un Etat suscité par la décision des Etats-Unis de reconnaître la marocanité du Sahara…

Cheikh Nououi , l’humoriste de pacotille a commencé sa vidéo , son pouce dans un pot de miel comme le biberon d’un bébé, en citant à l’adresse du peuple marocain la quasi-totalité des villes du Royaume, exception faite des villes du Sahara, Lâayoune, Smara, Boujdour, Dakhla et autres. Le clin d’œil , on l’aura compris, est manifestement celui du petit « postier de service » du pouvoir militaire algérien : ces dernières villes ne sont pas marocaines ! Que la petitesse de l’humoriste est si basse, qu’elle est illustrative de la haine digne du cabotin !

Vient ensuite, en filigrane, la fielleuse phrase répétitive, récurrente à en vomir : nous aurions ainsi vendu notre âme pour de l’argent, à qui ? A Donald Trump, pardi, aux Israéliens , voyons !…

L’humour est un art, et l’art est difficile…Le souk a décidément pris la place de l’art en Algérie, tant et si bien qu’il nous fait « vomir blanco », comme disait Abdelkébir Khatibi. Cheikh Nououi, allez vous rhabiller avant de vous en prendre au Maroc et à ses institutions. Une question cependant : le peuple algérien, exigeant et ouvert, accepte-il votre humour fait de vulgarités et de sornettes ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page