Violation de l’état d’urgence sanitaire : Arrestation de 130.330 personnes en Italie (Ministère de l’intérieur)

Italie

Le ministère italien de l’Intérieur a annoncé, le samedi 23 mai, que le nombre de personnes arrêtées pour violation des conditions de l’état d’urgence sanitaire imposées dans le pays pour faire face à la pandémie du Coronavirus, a atteint 130.330 individus.

Le ministère de l’Intérieur a déclaré, dans un communiqué, que 545 personnes ont été arrêtées par la police nationale pour violation des restrictions imposées, tandis que 6 personnes ont été signalées par des citoyens et 4 personnes ont été infectées par le virus et ont violé les exigences du confinement obligatoire. De plus, 55.744 ont été arrêtés pour avoir exercé des activités sportives en groupe.

Le ministère a ajouté que le nombre de personnes condamnées par une amende a atteint 20 contrevenants. Dans ce cadre, le gouvernement italien a imposé un décret lié à l’état d’urgence, qui prévoit une peine de prison pouvant aller jusqu’à cinq ans pour les personnes infectées par le virus qui violent la quarantaine obligatoire. Le décret stipule également que la violation de la quarantaine, qui s’applique aux cas infectés à la Covid-19, est considérée comme un crime contre la santé publique provoquant la propagation de la pandémie.

Le décret prévoit également, des amendes allant de 400 à 3 000 euros imposées à ceux qui violent les restrictions imposées par le gouvernement italien.