Violations contre la mosquée Al-Aqsa : La Jordanie pour une pression internationale sur Israël

mosquée Al-Aqsa

La Jordanie a appelé, lundi, la communauté internationale à assumer sa responsabilité et à faire pression sur Israël pour mettre un terme aux violations commises contre la mosquée Al-Aqsa.

“Ce que fait la police israélienne dans la mosquée Al-Aqsa est un acte irresponsable, inacceptable et condamnable qui constitue une provocation aux sentiments des musulmans du monde entier, une violation flagrante des obligations d’Israël en tant que puissance occupante (…) ainsi qu’une violation du statu quo juridique et historique”, a indiqué, dans un communiqué, le porte-parole du ministère jordanien des Affaires étrangères, Dhaifallah Fayez.

La réaction de la diplomatie jordanienne intervient dans le sillage des violations israéliennes incessantes contre le troisième lieu saint de l’Islam, en particulier les incursions menées par des colons extrémistes sous la protection de la police israélienne et l’arrestation des fonctionnaires du département du Waqf d’Al-Qods, qui administre la mosquée.

Dimanche, Amman a annoncé avoir soumis une note de protestation à Israël concernant ces violations. Dans cette note, la Jordanie a exprimé son indignation face aux “violations israéliennes et provocations incessantes commises contre la mosquée Al-Aqsa, précisant que “ces pratiques répréhensibles et inacceptables” constituent une “violation de la sacralité de ce lieu saint”.