Virus: les Maldives imposent des restrictions au tourisme après une flambée des cas

Maldives

Les Maldives ont renforcé les conditions d’entrée imposées aux visiteurs après une recrudescence des cas de coronavirus dans plus d’une dizaine de complexes touristiques, a annoncé mercredi le ministère des Affaires étrangères.

Le tourisme constitue une ressource essentielle de cet archipel de l’océan Indien constitué de 1.190 petites îles coralliennes et prisé des jeunes mariés ou des célébrités.

Dorénavant, tous les touristes devront présenter à leur arrivée un certificat de test négatif à la maladie Covid-19, a précisé le ministère.

Le pays s’était rouvert mi-juillet au tourisme, accueillant son premier vol international depuis la suspension de ces liaisons mi-mars. Les visiteurs n’étaient alors pas obligés de se faire tester ou de présenter un certificat de non contamination.

Depuis la réouverture des complexes touristiques, 29 employés locaux et 16 étrangers ont été testés positifs et placés à l’isolement dans les installations, selon les autorités.


La semaine dernière, les Maldives qui comptent 340.000 habitants ont enregistré plus d’un millier de nouvelles infections ce qui a porté le nombre total de cas à 8.003, avec 29 décès.

La pandémie touche en particulier des personnes défavorisées, travailleurs migrants ou locaux, dans la capitale Malé où le gouvernement impose depuis début août un couvre-feu nocturne étendu aux îles inhabitées voisines.

Les autorités tablaient sur un retour massif des touristes après la reprise des vols internationaux mais 5.200 touristes seulement sont venus durant le mois qui a suivi le 15 juillet. Avant la pandémie, la moyenne mensuelle des arrivées tournait autour de 141.000 touristes.

L’an dernier, les Maldives avaient attiré un nombre de record de 1,7 million de touristes étrangers, en hausse de 15% par rapport à 2018, d’après le gouvernement.


Avec AFP