ban600
credit agricol

Visite de SM le Roi en Chine: une nouvelle dynamique aux relations de coopération entre les deux pays

Visite de SM le Roi en Chine: une nouvelle dynamique aux relations de coopération entre les deux pays
top

La visite effectuée, en mai 2016, par SM le Roi Mohammed VI en Chine, et couronnée par la signature d'un partenariat stratégique, a insufflé une véritable dynamique et amorcé un progrès tous azimuts dans les relations de coopération entre les deux pays, a affirmé, vendredi à Rabat, l'ambassadeur de la République de Chine au Maroc, Li Li.

Dans un entretien à la MAP à l'occasion du 60ème anniversaire de l'établissement de relations diplomatiques entre la Maroc et la Chine, Li, qui a qualifié ces relations de "prometteuses", a indiqué que cette dynamique est illustrée par le soutien mutuel sur la scène internationale, ainsi que par le développement exponentiel de la coopération économique et commerciale.

Depuis la visite de l'ex PM chinois au début des années 60 et jusqu'à la visite de SM le Roi à Pékin, le partenariat entre les deux pays s'est élargi pour englober de nouveaux domaines, comme le tourisme, a fait observer l'ambassadeur chinois, soulignant que le nombre de touristes chinois au Maroc va crescendo vu les potentialités touristiques importantes dont dispose le Royaume.

→ Lire aussi : SM le Roi déterminé à renforcer le partenariat stratégique sino-marocain

Évoquant la coopération sino-marocaine au niveau africain, Li a affirmé que le Royaume demeure un pays fondamental dans la vision africaine de la Chine, rappelant la participation du Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, au Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC), qui fut l'occasion de développer plusieurs idées dans ce sens. "Il s’agit d’une piste importante dont on doit tirer le meilleur et je pense que dans un avenir proche, nous allons récolter les fruits de cette coopération", a-t-il ajouté

Sur le plan culturel, les liens entre les deux pays sont des plus profondes. Le Maroc est le seul pays arabe qui compte trois instituts CONFUCIUS chinois, établis à Rabat, Casablanca et Tanger, a souligné le diplomate chinois, notant que les marocains sont de plus en plus intéressés par l’apprentissage du mandarin.

Pour Li, il s’agit de capitaliser sur ces acquis pour développer davantage les relations entre le Maroc et la Chine en vue de les hisser au niveau de l’entente politique, car les deux pays ont plus qu'une raison pour avoir des relations encore plus privilégiées.

D'autre part, l'ambassadeur a mis en avant la concertation sino-marocaine sur la scène internationale, affirmant que les deux pays s'accordent et se soutiennent mutuellement sur plusieurs questions prioritaires, comme en témoigne l'appui de la Chine, membre permanent du Conseil de Sécurité de l'ONU, à la résolution 2440 sur le Sahara marocain.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :