Visite du Pape au Maroc, un événement historique dans un pays qui joue un rôle singulier dans le dialogue inter-religieux

Visite du Pape au Maroc, un événement historique dans un pays qui joue un rôle singulier dans le dialogue inter-religieux

La visite du Pape François au Maroc a été largement salué, lundi, par la presse malienne qui qualifie le déplacement du Souverain Pontife en terre marocaine d'évènement historique dans un pays qui joue un rôle singulier dans l’islam contemporain et où le dialogue inter-religieux est fructueux.

Dans ce ce sens, +Le journal du Mali+ écrit que "le Pape est allé à la rencontre de l’Islam marocain lors de sa visite apostolique dans un pays qui joue un rôle singulier dans l’islam contemporain et où le dialogue inter-religieux est fructueux".

"L’Église catholique est très présente au Maroc et regroupe un nombre croissant de chrétiens d’origines étrangères. Son dynamisme est reconnu notamment en raison de ses activités dans les domaines de l’éducation et du développement, ainsi que par la présence de nombreuses communautés religieuses", souligne la publication, notant que les débuts de cette présence "remontent à 1923 lorsque le Pape de l’Église catholique Pie XI avait créé deux Vicariats apostoliques : un avec siège à Rabat et un autre à Tanger".

Près de 1,5 milliard de téléspectateurs à travers le monde ont suivi la première journée de la visite du pape au Maroc via les canaux du Vatican, des églises chrétiennes et des chaines internationales, note le journal, relevant que quelque 200 journalistes étrangers, tous médias confondus, ont assuré la couverture de cette visite historique.

→ Lire aussi : Le monde invité à suivre l’appel à la paix de SM le Roi et du Pape François

Son confrère +Maliweb+ rapporte qu’après l’accueil à l’esplanade de la mosquée Hassan, la visite au Mausolée Mohammed V et à l’Institut Mohammed VI pour la formation des imams, des mourchidines et des mourchidates, Sa Sainteté le Pape François s’est rendu au siège de l’Association caritative "Caritas", à Rabat, pour rencontrer les migrants subsahariens régularisés.

"Cette Association caritative accueille toute personne migrante en situation de vulnérabilité sans distinction de statut, de genre, de nationalité ou de religion, dans ses trois centres situés à Tanger, Rabat et Casablanca, mais aussi à Meknès, Fès, Nador, Oujda ou Marrakech", selon le journal.

D’autre part, le journal a publié le texte intégral de "l'Appel d'Al Qods" signé samedi à la salle du Trône au Palais Royal à Rabat, par SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, président du Comité Al Qods, et Sa Sainteté le Pape François.

Cet appel vise à conserver et à promouvoir le caractère spécifique multi-religieux, la dimension spirituelle et l'identité particulière de la ville sainte.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :