Visite du Pape François : Le Maroc, terre de dialogue et de coexistence harmonieuse

Visite du Pape François : Le Maroc, terre de dialogue et de coexistence harmonieuse

Fidèle à son histoire millénaire, à ses traditions d'hospitalité séculaires et à son engagement pour l’instauration d’un système de valeurs humaines universelles, fondé sur le respect du pluralisme, de la diversité et la tolérance, le Maroc s’emploie inlassablement à promouvoir le dialogue entre les religions et les cultures, tout en oeuvrant à la consolidation de la paix et de la stabilité dans le monde.

La visite du Pape François au Maroc vient ainsi témoigner de cette forte dynamique d'ouverture et de coexistence qui distingue le Royaume, terre de rencontre, creuset des civilisations, havre de paix, de tolérance et de brassage des cultures, et qui, de par sa position géographique, à la croisée des chemins entre l'Europe, l'Afrique et le monde arabe, donnant à la fois sur l'océan Atlantique et sur la mer Méditerranée, s'est forgé une histoire séculaire marquée, pendant des siècles, par la coexistence sereine des cultures, des spiritualités et des religions. Autant d’affluents qui font du Royaume une nation ouverte, plurielle et diverse dans le cadre de l’unité nationale.

L’ouverture, le dialogue, la tolérance, la paix, la solidarité et la cohabitation harmonieuse entre les cultures et entre les civilisations demeurent ainsi les traits caractéristiques du Royaume qui a toujours fait sienne une pratique modérée de l'Islam, fondée sur les nobles idéaux universels, au premier chef desquels les valeurs de tolérance, de dialogue, de l’acceptation mutuelle, du juste milieu, des valeurs qui se pérennisent à travers l'institution d'Imarat Al Mouminine qu'incarne SM le Roi Mohammed VI, protecteur de la foi et rempart contre les dévoiements de la religion.

Le Royaume est ainsi imprégné des principes et idéaux universels que prônent les prescriptions divines et les civilisations humaines, en l’occurrence ceux de la liberté, de l’égalité, de la fraternité, de la justice, de la solidarité, de la tolérance, de la coexistence et de la concorde entre les nations et les différentes communautés humaines.

Le Maroc a su ainsi rester, à travers son histoire séculaire, un carrefour de brassage et convergence des civilisations, marquant à jamais son engagement fort et indéfectible et son implication effective et entière pour l’instauration d’un ordre de valeurs humaines, garantissant le respect du pluralisme culturel et le libre exercice du culte et favorisant une action unanime en faveur des principes de dialogue, de coexistence et de respect de l’autre.

Cet engagement se traduit notamment par les multiples initiatives du Maroc pour la promotion du multilatéralisme, de la solidarité et de la coopération internationale dans différents domaines, outre les efforts déployés par le Royaume avec responsabilité et détermination, pour parvenir à une paix juste, globale et durable dans différents foyers de tension à travers le monde.

→ Lire aussi : La visite du Pape François au Maroc, “un événement historique important”

Dans le but de traduire les principes et les valeurs du dialogue sur le terrain, le Maroc a ainsi multiplié les efforts à même d’impulser une nouvelle dynamique dans ce sens, en prônant le dialogue permanent entre les nations, fondé sur le respect des droits de l’homme, en particulier le droit à la liberté, la dignité et la vie en toute quiétude, sans distinction entre les races, les religions et les cultures.

Cet engagement constant du Royaume en faveur du dialogue des cultures et des religions ainsi que de la promotion des valeurs portées par ce dialogue procède en effet du rôle précurseur du Maroc en tant que membre fondateur de l’Alliance des civilisations, organisme chargé de mobiliser les acteurs nationaux et internationaux autour de la paix et de porter ses valeurs dans un monde qui voit une résurgence des clivages idéologiques, une montée des actes de discrimination et une prolifération des violences intercommunautaires, face auxquelles l’inertie n’est pas une option.

De même, le Royaume s’est attelé à former des imams et des morchidates, appelés à exercer leurs fonctions au Maroc, en Afrique et en Europe afin de contribuer à contrecarrer les discours de haine et prévenir la violence, l’exclusion, le radicalisme et l’extrémisme.

S’agissant du phénomène migratoire, que d’aucuns veulent appréhender comme défis et en capitaliser pour diviser, le Maroc a mis en place une politique migratoire humaniste et volontariste, accueillant un nombre croissant de migrants subsahariens, de réfugiés et de leurs familles de diverses cultures, religions et confessions et procédant à deux campagnes de régularisation et d’intégration dans le respect total des droits fondamentaux.

La politique africaine du Royaume, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, est aussi une illustration de l'engagement du Maroc envers les pays frères et amis, oeuvrant à jeter les bases d'un continent développé, pacifié, solidaire, affranchi des pesanteurs mutilantes du passé colonial et qui regarde son avenir avec assurance et fierté.

C’est dans sa richesse géographique, culturelle et historique, que le Maroc s’affirme comme un acteur de taille sur la scène internationale, promouvant la culture de la paix pour le bien de l’humanité, dans le respect des spécificités de chaque identité et de chaque culture.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :