Voici les points essentiels des discussions menées par Nasser Bourita avec ses homologues italiens

Visite en Italie du Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, M. Nasser Bourita.

– M. Nasser Bourita a effectué ce mercredi 7 octobre 2020, une visite en Italie durant laquelle il a eu des entretiens avec son homologue italien, Luigi Di Maio.

– Cette visite revêt une importante toute particulière. Il s’agit en effet de la première rencontre bilatérale entre M. Nasser Bourita et M. Luigi Di Maio.

– Les entretiens des deux responsables ont été suivis par une conférence de presse conjointe.


– La déplacement de M. Nasser Bourita en Italie se veut la concrétisation du dialogue stratégique signé au mois de novembre 2019, à Rabat, entre le Royaume du Maroc et la République d’Italie.

– Cette visite s’inscrit également dans le cadre des consultations politique de haut niveau entre les deux pays.

– Les entretiens de M. Nasser Bourita et son homologue italien ont été l’occasion de procéder à un tour d’horizon sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun, notamment les questions liées à la crise libyenne et à la région du Sahel.

– Le gouvernement italien suit de prêt la facilitation du Maroc du dialogue inter-libyen qui se déroule à Bouznika.


– Lors de ces entretiens, il a également été question du volet économique. L’Italie considère le Maroc comme étant un hub régional et un acteur clé des questions économiques qui intéressent la région méditerranéenne et le continent africain.

– Le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, M. Nasser Bourita a, en outre, été reçu par le Président de la Chambre des Députés italienne, Roberto Fico.

– Di Maio considère le Maroc comme un partenaire central.

– Selon Di Maio la rencontre a été l’occasion d’un échange utile et profonds des points de vues.


– Le Chef de la Diplomatie italienne met en avant la volonté commune de consolider davantage une relation bilatérale déjà importante.

– Di Maio considère le Maroc comme étant un partenaire central non seulement pour les questions politiques mais également aux plans économique et culturel.

– Au niveau des questions régionales d’intérêt commun, Di Maio a mis en avant l’appréciation de l’Italie de l’engagement du Royaume vis-à-vis de la facilitation du dialogue inter-libyen.

– Les deux parties ont convenu qu’un effort commun est indispensable pour faire face à la migration irrégulière.