« Voix d’auteurs du Maroc » publie le troisième recueil de sa collection

Voix d’auteurs du Maroc lance le troisième recueil de sa collection. 26 auteurs d’horizons divers y ont participé en jetant leur regard sur un tableau de peintres marocains. Il ne s’agit pas de critique artistique, mais de perception subjective de l’art par un écrivain.

Après la réception par le lectorat des deux premiers recueils –l’un consacré à « l’acte d’écrire », l’autre, à « l’indignation », le deuxième a fortement motivé Abdellah Baïda, Mamoun Lahbabi et Jean Zaganiaris pour faire une troisième livraison avec l’ambition de marier littérature et peinture. Le but étant de permettre au lecteur de compulser deux modes d’interprétation de la vie dans un seul livre.

26 textes sont donc tissés par des plumes fécondes d’auteurs et sertis de peintures d’artistes passionnés, pour un assemblage luxuriant en mots et en tons, dans un même recueil où l’on trouve une parfaite synchronisation entre  écrivains et peintres, briguant ainsi une passerelle esthétique entre peinture et écriture.

Chacun des auteurs, à sa manière et suivant son inspiration, a donné libre cours à son imagination pour parfaire une représentation d’un style artistique parfois difficile d’accès au public.

Ce troisième Voix d’Auteurs du Maroc prétend donc à une large diffusion de deux pans essentiels de la culture marocaine qui relèvent de ce que nous sommes et qui nous montrent également nos origines pour mieux connaître notre avenir.


Cet exercice offre, à cet égard, une compréhension plus lucide de notre pensée qui s’agite chaque jour, avec une double clé d’interprétation en main : la littérature et l’art.