Voix de femmes pour l’ouverture de VISA FOR MUSIC 2019

Visa For Music
Visa For Music

Cinquante pour cent des artistes se produisant sur les scènes de Visa For Music sont des femmes. Cette représentation n’est pas le fruit du hasard. Visa For Music met un point  d’honneur à défendre la parité et elles seront particulièrement à l’honneur pour l’ouverture du festival.

Le Théâtre National Mohammed V accueillera cinq belles voix de femmes pour ouvrir la 6ème édition de Visa For Music. Organisée en partenariat avec la SACEM Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique, cette soirée, placée sous le signe de la féminité réunira les artistes marocaines Jaylann et Soukaina Fahsi, entourées de Natacha Atlas (France), Lúcia de Carvalho (Angola) et Isabel Novella (Mozambique).

Autre femme à l’honneur, Rania Elias, Directrice du Yabous Cultural Center à Jerusalem se verra remettre un prix pour saluer son engagement et son travail pour la préservation des expressions culturelles palestiniennes. Un tel événement est en effet le moment propice pour mettre en lumière et célébrer des personnalités hors du commun qui œuvrent pour le développement de la culture, la défense de leur patrimoine et le rayonnement de leurs arts et traditions, parfois dans des contextes difficiles.

Outre Rania Elias, cette année, Visa For Music rendra hommage au Professeur Abdel Benabdeljalil, musicologue de renom et auteur de nombreuses publications ; à Melaku Belay, danseur-chorégraphe-musicien et directeur du Fendika Cultural Center à Addis Abbeba. Un moment particulier sera également réservé pour saluer la remarquable carrière de Feu Hassan Mégri et le riche héritage qu’il nous a transmis.

En présence de représentants officiels de nombreux pays du continent, de grandes personnalités des arts et de la culture, de professionnels et d’artistes venus du monde entier, cette soirée d’ouverture promet d’être lumineuse et emplie d’émotions.

→ Lire aussi : Visa For music : Un festival « atypique »

Soirée d’ouverture : Mercredi 20 novembre 2019 à 19h. Théâtre National Mohammed V

Présentations

Natacha Atlas, France

Star internationale, Natacha Atlas est l’une des plus grandes voix arabes dans le monde. Connue pour sa synthèse entre instrumentation occidentale et chant arabe, et sa dextérité vocale hors du commun, elle abonde aujourd’hui vers une couleur jazz bien assumée.

Lúcia de Carvalho, Angola

Lúcia de Carvalho profite pleinement de son héritage mixte : l’Angola, le Brésil et la France. Cette chanteuse, danseuse et batteuse offre une musique pleine de liberté et de voyages, mêlant avec audace musiques du monde et rythmes modernes. A la musique traditionnelle brésilienne, elle a ajouté la pop, le funk et le reggae à son univers musical.

Jaylann, Maroc

Sa carrière d’artiste débute en 2014 lors de sa participation à “The Voice Arabe” où elle séduit les jurys et le grand public par sa voix groovy. Du haut de ses 25 ans, cette jeune prodige multiplie les participations et les succès sur d’importantes scènes musicales au Maroc et dans le monde arabe.

Isabel Novella, Mozambique

Dotée d’une voix divine, Isabel a construit son propre univers dans un style unique. Entre afro-soul, soul-bossa jazz et marrabenta-bossa, Isabel a inventé un nouveau son, la « pop-world soul ». Elle chante les sons de la négritude et des mélodies africaines, trouvant un écho dans l’espace de la musique afro et de la musique pop, tant dans son pays natal, le Mozambique, que partout ailleurs. Elle est la nouvelle voix afropolitaine de l’Afrique australe.

Soukaina Fahsi, Maroc

Née en 1993, à El Jadida, Soukaina Fahsi est une jeune chanteuse, auteure, compositrice et interprète marocaine originaire d’El Jadida. Ses inspirations proviennent aussi bien de musiques classiques et populaires marocaines que de courants musicaux internationaux (jazz, blues, flamenco, musique africaine).

Hommages

Prof. Abdelaziz Benabdeljalil, Maroc

Né à Fès en 1931, le professeur Abdelaziz Benabdelajalil est un musicologue de renom. Il est membre de l’Académie arabe de la musique et de l’Union des écrivains du Maroc. Abdelaziz Benabdeljalil compte à son actif de nombreuses publications qui s’intéressent à la musique, dont « l’Éducation musicale des instituteurs du primaire » 1966, et « Introduction à l’histoire de la musique marocaine ».

Melaku Belay & Fendika Cultural Center, Ethiopie

Directeur-fondateur de Fendika Cultural Center, Melaku Belay est un danseur éthiopien et ambassadeur de la musique et danse éthiopienne. Personnalité passionnée, engagée, rassembleuse, il a redonné un nouvel élan au Fendika Azmari bet, lieu ouvert dans les années 90 dévolu aux musiques traditionnelles, à la danse et à la poésie, pour le transformer en un centre dédié aux artistes, à la création et à la préservation de la culture.

Rania Elias & Yabous Cultural Center, Palestine

Directrice du Yabous Cultural Center dans la zone occupée de Jérusalem, Rania Elias a été une figure dirigeante de la rénovation du Cinéma Al-Quds quand il a été transformé en centre culturel. Yabous offre un espace pour célébrer et partager les traditions culturelles, interagir avec les artistes et participer à de nombreuses activités proposées par le centre.

Hassan Mégri & Festival International des Arts et de la Culture « Eté des Oudayas », Maroc

Né à Oujda en 1942, Hassan Mégri était un homme aux talents multiples : auteur-compositeur-interprète-peintre-calligraphe et Président Fondateur du Comité National de la Musique, membre du CIM/UNESCO. Avec ses frères et sœur, il a créé le Mouvement Musical Mégri qui a connu la consécration à L’Olympia à Paris (1976) et a reçu de nombreuses disctinctions. Hassan Mégri a également été le fondateur du Festival International des Arts et de la Culture « Eté des Oudayas » dont l’édition 2019 lui a été dédiée. De nombreux prix lui ont été décernés pour saluer l’ensemble de son œuvre.