Washington annonce envoyer immédiatement au Liban 15 millions de dollars de nourriture et médicaments

Liban

Les Etats-Unis ont annoncé vendredi envoyer immédiatement au Liban 15 millions de dollars de nourriture et de médicaments, trois jours après les violentes explosions qui ont dévasté Beyrouth.

Cette aide, qui sera acheminée sur place par l’armée américaine, équivaut à jusqu’à trois mois de nourriture pour 50.000 personnes et jusqu’à trois mois de médicaments pour 60.000 personnes, a indiqué dans un communiqué l’agence d’aide internationale des Etats-unis, USAid.

“Nous sommes aux côtés des Libanais (…) dans cette période difficile”, a-t-elle ajouté. “Les Etats-Unis soutiennent depuis longtemps l’aspiration des Libanais à la prospérité économique et à une gouvernance responsable, exempte de corruption et de pressions étrangères”.

L’armée américaine avait déjà annoncé jeudi avoir remis à son homologue libanaise une première cargaison d’eau, de nourriture et de médicaments au Liban. D’autres doivent suivre à bord d’avions militaires C-17 affrétés depuis une base au Qatar.

Provoquées mardi par l’explosion de tonnes de nitrate d’ammonium au port de Beyrouth, les énormes déflagrations ont fait au moins 149 morts et des milliers de blessés.


La destruction du port de la capitale libanaise fait craindre une pénurie de pain dans le pays, dont l’économie se trouvait déjà en grande difficulté avant la catastrophe.

USAid a souligné dans son communiqué avoir déjà attribué 41,6 millions de dollars au Liban afin de l’aider à faire face à la pandémie de Covid-19.

Les Etats-Unis avaient cependant exprimé des doutes quant à une aide du Fonds monétaire international (FMI) au Liban, où Washington souhaiterait voir décroître l’influence du mouvement chiite Hezbollah, allié de l’Iran.

Avec AFP